Agriculture et élevage

Vaccination du bétail dans la province du lac : 400 000 têtes touchées

La vaccination du bétail a été officiellement lancée le 2 février par le gouverneur de la province du lac à Yakoua. Cette localité est située à 7 km au Sud de Bol, chef-lieu de la province du lac. Profitant de l’occasion, le gouverneur a donné quelques conseils aux éleveurs sur le bien-fondé de la vaccination. Selon lui, la vaccination protège les animaux contre les maladies pulmonaires et bactériennes. Mahamat Fadoul Makaye de préciser qu’: « A l’image de l’agriculture, l’élevage joue un rôle prépondérant dans la vie économique de notre pays. Son apport dans le développement socio-économique est indéniable, si l’on se réfère à l’immensité et à la diversité de son cheptel. »

C’est le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), en partenariat avec le Ministère de l’élevage et des productions animales et la Croix-Rouge du Tchad, qui lance la première phase de cette campagne de vaccination du bétail (bovins, moutons, chèvres) dans les départements de Kaya, Fouli, Mamdi, Wayi et Kouloudia (Province du Lac).

La campagne de vaccination est prévue pour environ six semaines, elle va s’étendre sur près de 100 sites dans la province avec pour objectif d’immuniser 400.000 têtes d’animaux contre les maladies endémiques. Cette activité devrait contribuer à préserver et accroitre les moyens de subsistance d’environ 10.000 ménages dans la région.

Pendant l’année 2020, le CICR a travaillé efficacement au renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des personnes dans la Province du Lac. Plus de 680.548 animaux (petits ruminants, bovins et autres animaux domestiques) ont déjà été vaccinés, ce qui permet la préservation des moyens de subsistance de 17.948 ménages.

De plus, 1510 ménages ont été assistés avec des coupons pour l’achat d’aliment de bétail afin de faire face à la crise du déficit fourrager ; 5753 ménages ont été assistés avec plus de 90 tonnes de semences céréalières, 11.500 houes et du cash inconditionnel pour une valeur totale de 57.330.000 XAF pour la protection des semences ; 600 ménages ont aussi été assistés en semences et outils maraichers.

 

%d blogueurs aiment cette page :