Actualités Économie Éducation Nouvelles locales

Tchad : « Novembre numérique » pour inculquer la culture du numérique aux Tchadiens

L’incubateur WenakLabs et ses partenaires ont lancé par une conférence de presse, ce mercredi 03 novembre 2021, au sein de l’Institut Français du Tchad (IFT), de N’Djaména, les activités de la 7éme édition du « Novembre numérique », placée sous le thème « transition numérique ».

Pour cette édition, plusieurs activités sont programmées à WenakLabs, l’Institut Français du Tchad et dans quelques provinces du Tchad (Mongo, province du Guéra, Massakory, Hadjer Lamis).

L’événement « Novembre numérique » se veut un cadre éducatif afin d’inculquer la culture du numérique aux milliers de participants, informe le co-promoteur du WenakLabs Abdelsalam Safi. D’après lui, les activités du « Novembre numérique » consiste à vulgariser et inciter le grand public et le sensibiliser afin de s’intéresser aux activités numériques au Tchad.

Pour sa part, Mme Aminé Amine Djalal annonce que cette 7ème édition permet aux jeunes et aux femmes de cerner l’avantage des activités numériques.

« Les retombées numériques au Tchad, aujourd’hui, sont en cours. Vous retrouvez dans les universités et instituts technologiques de filles au même titre que les garçons. Petit à petit, nous arrivons à sensibiliser, massivement, la population tchadienne sur l’importance du numérique », estime Mme Aïcha Abdoulaye, promotrice de l’entreprise Reindos Social.

Les conférenciers ont tour à tour répondus au questions des journalistes sur l’importance du numérique, ses avantages et retombées dans le domaine économique et social.

About the author

Mbodou Hassane Moussa

Journaliste de formation et de profession. Passionné par l'écriture, le digital et les médias sociaux, ces derniers n'ont aucun secret pour lui. Il a embrassé très tôt l'univers des médias et de la Communication. Titulaire d'une Licence en journalisme et d'un Master en Management des projets, Mbodou Hassan Moussa est éditeur Web du journal en ligne Toumaï Web Médias. Aujourd'hui, il est devenu Webmaster à la Radio Ndarason internationale et collabore à la réalisation du journal en langue française et dialecte Kanembou.

%d blogueurs aiment cette page :