Tchad: CEMAC

Ouverture demain à N’Djamena du sommet extraordinaire de la CEMAC.

 

Le sommet extraordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale s’ouvre demain à Ndjamena.   Ce sommet est convoqué par le président tchadien Idriss Déby Itno, également président en exercice de l’organisation. L’objectif est de  faire le point sur la situation qui prévaut dans la sous-région. En effet, les pays de la zone CEMAC, communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale, sont confrontés depuis cinq ans à une décélération de la croissance économique.

Interrogé par nos confrères de  l’Agence Chine Nouvelle, le président de la commission de la CEMAC,  Daniel Ona Ondo, indique que les chefs d’Etats et de gouvernement vont plancher, durant ce sommet, sur les questions économiques et la situation qui prévaut dans la sous- région. Selon lui, cette situation est fonction de plusieurs facteurs qui sont, entre autres, un ralentissement du rythme de croissance dans ces pays, les tensions sociales, la détérioration des déficits budgétaires et des comptes extérieurs et l’accumulation des impayés dus aux créanciers à l’origine de la baisse d’activités des entreprises.

Il est à noter  que le conseil des ministres de l’économie des états membres de la CEMAC s’est déjà tenu ce mardi. Au lendemain du conseil des ministres de l’économie, la journée a été marquée par la réunion, à huis clos, des experts de la communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale.

Pour rappel, les six pays de la zone CEMAC sont le Cameroun, le Congo-Brazzaville, le Gabon, la Guinée Equatoriale, la République Centrafricaine et le Tchad.