Humanitaire Nouvelles locales

Suspension des missions de la BAD

À la suite de la situation avec la prise du pouvoir par le Conseil militaire de transition au Tchad, le comité de coordination de la haute direction de la Banque africaine de développement (BAD) a suspendu ce 29 avril toutes les missions de la BAD au Tchad jusqu’a nouvel ordre. Cette suspension ne concerne pas seulement les décaissements, mais aussi les approbations d’activités et toutes autres décisions d’ordre opérationnel et financier, ce qui suscite des inquiétudes. Pour rassurer l’opinion, le ministre de l’Economie, Dr Issa Doubragne et le représentant de la BAD au Tchad, Ali Lamine Zene, ont animé une conférence de presse ce jeudi 6 mai.

Pour Ali Lamine, c’est une procédure normale. « Dans pareille situation, toute institution multilatérale internationale s’arrête pour évaluer la situation. » a-t-il déclaré. Le ministre de l’Economie, Dr Issa Doubragne, indique quant à lui que « c’est la règle dans tous les pays du monde, membres de ces institutions multilatérales de développement et de financement, d’enclencher la procédure conservatoire dans des pareilles circonstances. Le Tchad n’y fait pas exception ».

Issa Doubragne a voulu apaiser le débat en ces termes « L’évolution interne de la BAD sur le terrain permettra de dire que les deux semaines qui ont été craintes comme facteur de  déstabilisation n’ont pas été le cas et tout reviendra dans l’ordre : les nouveaux projets, les nouvelles activités, les nouveaux décaissements peuvent être fonctionnels. Il y a beaucoup plus de peur que de mal ».

Il faut aussi noter qu’a cause de la situation du pays, le personnel de la Banque Mondiale au Tchad a été délocalisé à Yaoundé au Cameroun.

%d blogueurs aiment cette page :