Société

Les déplacés à Maiduguri appellent au renforcement de la démocratie dans leurs communautés.

 

 

Certains déplacés de Maiduguri ont appelé ce dimanche, les dirigeants nigérians démocratiquement élus, à œuvrer d’avantage pour le renforcement de la démocratie dans leur communauté. Maiduguri est la capitale de l’Etat de Borno dans le Nord-est du Nigeria.

Quelques déplacés interrogés le dimanche dernier par RNI, Radio Ndarason Internationale, à  l’occasion de la journée internationale de la démocratie  ont indiqué que c’est grâce à la démocratie, qu’ils ont aujourd’hui la liberté de mouvement.  Ils déclarent : «  Nous avons la latitude d’aller et de revenir grâce à la démocratie ».

L’un des déplacés a indiqué que vivre en paix, bien que certains de ses enfants ne fréquentent pas l’école. Il a ajouté : « avoir la paix du cœur, même si les routes sont impraticables ». Pour ce déplacé, la démocratie n’a pas de prix car, elle permet, le vivre ensemble. Selon lui, la démocratie régule la vie en société, installe la paix, la quiétude et la cohésion sociale.

Le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unis, Antonio Guterres, a pour sa part, exhorté  tous les gouvernements à respecter le droit à une participation active, concrète et effective à la démocratie. Il a rendu hommage à toutes celles et tous ceux qui œuvrent inlassablement en faveur de cette noble cause.

Depuis  près de vingt ans, le Nigéria a dit adieu aux régimes militaires. Cette avancée est en grande partie due au sacrifice de Moshood Abiola, le vainqueur de la présidentielle de juin 1993. Chaque année, le 29 mai les nigérians célèbrent « Democracy Day », un jour férié et l’une des commémorations les plus importantes du pays.