Société

Société : Des accidents causés par les nids d’oiseaux sur les routes bitumée (reportage)

A N’Djaména, l’on constate sur les voies bitumées, les petits trous appelés les nids d’oiseaux.  Ces nids d’oiseaux sont parfois à l’origine des accidents de circulation. En effet, plusieurs axes de la capitale sont dégradés et cela cause des accidents de circulation. L’on peut citer entre autres l’axe allant du rond-point de Goudji au rond-point Tacha Mossoro. Sur cet axe, auparavant, l’on fait au maximum 5 minutes. Mais aujourd’hui, il faut rouler au moins 15 minutes. Aussi, l’axe de rond-point Sesebane au Goudji Hamral-goz jusqu’à Poudrière a été complètement dégradé.

 

Conséquences, les commerçants et fonctionnaires qui se trouvent dans différents quartiers, contournent les axes impraticables pour éviter les accidents. Pourtant, du marché Al-afia au rond-point Sesebane, il y a aussi des nids d’oiseaux même si ce n’est pas beaucoup.

Dans le centre-ville, l’on constate que la dégradation de l’état des rues de la capitale a créé également des embouteillages dans plusieurs ronds-points, notamment les ronds-points à Double voie, Chagoua, Dembé, Palais du 15 janvier, Diguel et Tacha Mossoro. Les populations demandent aux autorités compétentes de réaménager les routes bitumées dégradées. Reste à savoir si cet appel tombera dans les oreilles des personnes concernées.

Par Abdoulaye Issa Kanembou

About the author

Abdoulaye Issa Kanembou

Abdoulaye Issa Kanembou, journaliste producteur en langue Boudouma.
Il a rejoint à la radio NDARASON depuis 2019.
Il est producteur de l’émission Chemin de la paix, animateur et présentateur en langue Boudouma.
A travers les émissions interactives qu’il anime, il aime débattre avec les auditeurs notamment sur le sujet de paix et sécurité et de cohabitation pacifique. Il aime le sport et la culture.

%d blogueurs aiment cette page :