Revue de presse

Revue de presse : Du 31 janvier au 04 Février 2022

ACTUALITES REGIONALES / REGIONAL NEWS

Coup d’État au Burkina Faso : l’UA suspend le pays jusqu’à un retour à l’ordre constitutionnel. Source : mosaiqueguinnee.com

Après la CEDEAO, l’Union Africaine décide de suspendre le Burkina Faso à compter de ce 31 janvier 2022, à l’issue d’une réunion du conseil de paix et de sécurité.

« Le Conseil décide (…) de suspendre la participation du Burkina Faso à toutes les activités de l’UA jusqu’au rétablissement effectif de l’ordre constitutionnel dans le pays », a annoncé dans un tweet le Conseil de paix et sécurité, en charge des conflits et questions de sécurité au sein de l’UA.

Burkina Faso : après le putsch, le procès Sankara repoussé. Source : LE TEMPS

Le procès des assassins présumés de l’ancien président burkinabé Thomas Sankara est reporté jusqu’au « rétablissement de la constitution ». Le pays a été suspendu des instances de l’Union africaine et de la Cédéao.

La France souhaite « poursuivre le combat contre le terrorisme » au Sahel, même sans le Mali. Source france24.com

Face à une junte hostile qui vient d’expulser l’ambassadeur français à Bamako, Paris et ses partenaires de la force Takuba se sont donnés jusqu’à la mi-février pour envisager son avenir au Mali. Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a souhaité mardi que la France continue la lutte contre les groupes jihadistes au Sahel avec les autres pays de la région

La France reste au Sahel malgré « l’irresponsabilité » de la junte malienne, dit Le Drian. Source challenges.fr 

La France ne va pas se laisser détourner de la lutte contre les groupes djihadistes au Sahel, mais pas forcément au Mali, par un événement dû à « l’irresponsabilité » et « l’illégitimité » du gouvernement issu d’un coup d’Etat, a déclaré mardi le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, après l’expulsion de l’ambassadeur de France à Bamako.

Crise malienne : La France restera au Sahel et réaffirme l’illégitimité de la junte. Source : France 24

Face à une junte hostile qui vient d’expulser son ambassadeur, la France s’est donnée deux semaines pour trancher sur l’avenir de sa présence militaire au Mali, après neuf ans de lutte antijihadiste à laquelle elle avait fini par réussir à associer des partenaires européens.

Burkina Faso : Une mission conjointe CEDEAO- ONU a rencontré l’ex-président Kaboré. Source : Agence Anadolu

Une mission conjointe de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), et de l’Organisation des Nations unies (ONU) a rendu visite lundi, à l’ex-président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, renversé par un coup d’État il y a une semaine, a annoncé la Présidence du Burkina Faso dans un communiqué.

Burkina Faso : trois policiers tués dans une attaque sur un site minier. Source : Agence Anadolu

Selon le syndicat de la police, trois policiers burkinabè ont été tués dimanche dans une attaque armée, alors qu’ils effectuaient une mission de sécurisation du site aurifère de Ouarweogo, situé dans la commune de Bittou dans la région du Centre-est du Burkina Faso.

Burkina : la junte « très ouverte », selon des émissaires internationaux. Source : Le Point International

La junte qui a pris le pouvoir il y a une semaine au Burkina Faso est « très ouverte » aux discussions, ont assuré les émissaires internationaux qui ont rencontré le nouvel homme fort du pays lundi à Ouagadougou mais aussi le président renversé Roch March Christian Kaboré, qui « va très bien ». « Les discussions ont été très franches. Ils ont semblé très ouverts aux suggestions et aux propositions qu’on leur a faites. Pour nous, c’est bon signe », a déclaré à la presse la ministre des Affaires étrangères du Ghana, Shirley Ayorkor Botchwey.

Le Mali serait disposé à abandonner l’accord militaire avec la France. Source : Sahara medias 

Le ministre malien des affaires étrangères Abdallahi Diop a déclaré que son pays est disposé à abandonner l’accord de défense signé avec la France considérant qu’il était contraire à la constitution et à la souveraineté du Mali. Dans un entretien avec Radio France Internationale, le ministre malien a précisé qu’il n’exclut rien s’agissant des relations avec la France, ajoutant que la sortie des forces françaises de la région du Sahel n’était pas posée actuellement.

Lutte antiterroriste au Burkina : « La constitution n’interdit pas l’arrivée d’une société comme Wagner » (Pr Soma). Source lefaso.net  

A l’instar du Mali, des Burkinabè pensent que l’arrivée de la société militaire privée russe Wagner serait une réponse efficace contre le terrorisme au Burkina Faso. À ce sujet, le Pr Abdoulaye Soma, juriste et président-fondateur du mouvement politique « Soleil d’avenir » a souligné lors d’une interview accordée à Lefaso.net, le jeudi 27 janvier 2022 à Ouagadougou, que la constitution du Burkina ne l’interdisait pas.

TCHAD/Évènements d’Abéché : le parlement demande au gouvernement la manifestation de la « vérité ». Source : Tchadinfos.com

Relativement au drame survenu à Abéché, chef-lieu de la province du Ouaddaï, le président du Conseil national de transition, Dr. Haroun Kabadi, demande au gouvernement de transition de continuer les investigations pour situer les responsabilités.

Niger : Le vent qui risque d’emporter Bazoum. Source maliactu.net

Les manifestations populaires en Afrique sub-saharienne ne cessent de faire des victimes auprès des chefs d’État de la région grâce à leur « arrogance ». C’était le cas au Mali en 2020, en Guinée en 2021 et récemment au Burkina Faso le 24 janvier dernier. Ce virus continue encore de se propager dans la sous-région Ouest – africaine. En effet, le Niger du président Mohamed Bazoum semble aussi menacé.

Mali : la France se donne 15 jours pour trancher sur l’avenir de sa présence militaire. Source : ouest France

Alors que le Mali a expulsé l’ambassadeur de France, Paris se donne deux semaines pour trancher sur l’avenir de sa présence militaire dans une zone en proie aux mouvements djihadistes.

Mali : Tout déploiement dans le cadre de l’opération « Takuba » requerra une invitation écrite du président de la République. Source : Agence Anadolu

Le gouvernement du Mali a annoncé, lundi, que tout déploiement des forces antiterroristes dans le cadre de l’opération « Takuba » requerra désormais une invitation écrite du président de la République en plus de l’autorisation du gouvernement, selon un communiqué du ministère malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

La France souhaite « poursuivre le combat contre le terrorisme » au Sahel, même sans le Mali. Source : France 24

Face à une junte hostile qui vient d’expulser l’ambassadeur français à Bamako, Paris et ses partenaires de la force Takuba se sont donnés jusqu’à la mi-février pour envisager son avenir au Mali. Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a souhaité mardi que la France continue la lutte contre les groupes jihadistes au Sahel avec les autres pays de la région.

« Il faut sauver le Tchad du chaos et du péril Déby ». Source : LE JOURNAL 2 L’AFRIQUE

Au lendemain de l’annonce par la présidence tchadienne du report du Dialogue National Inclusif initialement prévu mi-février au 10 mai prochain, après les manifestations violemment réprimées à Abéché lundi 24 janvier, le Tchad est-il entré dans une période de graves turbulences ?

Mali : face à Wagner, Jean-Yves Le Drian reste prudent sur l’avenir de la force Takuba. Source : TV5 Monde

Les paramilitaires de la société russe Wagner ont déjà commencé à piller le Mali mais ne cherchent pas à remplacer la France et les pays européens dans le Sahel, a estimé le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian dans un entretien au Journal du Dimanche.

Au Sahel, la crise sécuritaire a aggravé la situation humanitaire. Source : Deutsche Welle

Entre 2013 et 2021, plus de 2,5 millions de personnes ont fui leur foyer dans le Sahel en raison de l’insécurité selon le HCR. Ces déplacés vivent pour la plupart dans des camps et dans des conditions difficiles.

L’Union africaine préoccupée par la résurgence des coups d’Etat militaires en Afrique.  Source : French. CHINA.org.CN

La Commission de l’Union africaine (UA) a exprimé sa profonde préoccupation face à la multiplication des coups d’Etat militaires à travers le continent africain, qui nuisent gravement à la paix et à la stabilité en Afrique. Cette déclaration a été faite lundi par le Conseil de paix et de sécurité de la Commission de l’UA au cours de sa dernière réunion, qui visait à discuter de la situation au Burkina Faso, le dernier pays en date à connaître un coup d’Etat militaire sur le continent.

Burkina Faso : L’armée annonce la neutralisation d’un « chef terroriste » au Sahel. Source : Agence Anadolu

– Lors d’une opération conjointe avec la force Barkhane. Les Forces spéciales burkinabè ont affirmé avoir « neutralisé », entre le 15 et le 23 janvier courant, le chef terroriste de la zone de Kelbo dans la province du Soum, dans la région du Sahel burkinabè, Mdouli dit Abdramane, impliqué dans plusieurs attaques au centre-nord et qui était activement recherché. L’armée burkinabè faisant, lundi, le point de la situation hebdomadaire de ses opérations, a indiqué avoir mené une opération baptisée « Laabingol 1 » en collaboration avec la force française Barkhane.

Mali : Vendredi sanglant dans le centre du pays : 04 morts et un véhicule pick up emporté dans une attaque terroriste à 10 kilomeères de bandiagara. Source : maliactu.net

« Les groupes terroristes se seraient infiltrés au sein de la population pour commettre un attentat qui s’est soldé par la mort de 04 individus dont 02 chasseurs Donsos le vendredi ».

C’est la seule explication possible donnée par un élu de la Région de Bandiagara   à propos de cet incident qui s’est déroulé entre songho Gare et Telle Na à 10 kilomètres de Bandiagara.

La directrice des opérations de la BM pour le Sahel entame à partir du dimanche 30 janvier une visite de travail au Niger. Source : Agence Nigérienne de Presse

La directrice des opérations de la Banque mondiale pour les pays du Sahel, Mme Clara Ana De Sousa entame, à partir de ce dimanche 30 janvier 2022, une visite de travail d’une semaine au Niger, indique un communiqué de l’institution financière mondiale.

Coopération militaire : la ministre française des Armées à Niamey pour discuter de l’avenir de Barkhane. Source actuniger.com

La ministre française des Armées, Florence Parly, est attendue mercredi et jeudi à Niamey où elle échangera avec les autorités nigériennes sur l’évolution de l’opération Barkhane. Cette visite intervient en pleine incertitude sur l’avenir de la force française au Sahel suite à la crise diplomatique entre Paris et les autorités de transition malienne et alors qu’au Burkina, une junte militaire a récemment pris le pouvoir.

Burkina Faso : Une soixantaine de terroristes neutralisés. Source lefaso.net

En collaboration avec les Forces de défense et de sécurité burkinabè, des unités de la force Barkhane ont neutralisé une soixantaine de terroristes à Gorom-Gorom et à proximité de la frontière avec le Mali. Cette opération dénommée Laabingol visait, selon le communiqué de l’Etat-major des armées de la France, à reconnaître des zones connues pour abriter des groupes armés terroristes.

Terrorisme au Burkina : « Le vrai problème, c’est qu’il y a des complicités internes », Abraham Badolo. Source

L’Alliance pour la défense de la patrie (ADP) a dénoncé les complicités internes qui constituent une entrave à la lutte contre le terrorisme au Burkina Faso. Elle les a évoquées lors d’une conférence de presse qu’elle a initiée ce jeudi 30 décembre 2021 à Ouagadougou.

 

PAIX ET SECURITE / PEACE & SECURITY

Le Renseignement Aérien Change la Donne au Mali : Les Terroristes du Sahel en voie d’écrasement. Source malijet.com

Nos analystes présents sur le terrain confirment une inversion massive du rapport de forces entre l’armée malienne et les terroristes engagés dans la déstabilisation du Sahel après avoir activement travaillé à la déstabilisation programmée de la Libye avec la Coalition Occidentale.

Extrême-Nord : quatre combattants de Boko Haram abattus dans la localité de Tourou. Source actucameroun.com

La secte islamique Boko Haram vient d’enregistrer un revers dans la région de l’Extrême-Nord. Selon nos confrères L‘Œil du Sahel, « 4 terroristes de Boko Haram ont été abattus hier nuit (vendredi 28 janvier, Ndlr) dans le secteur de Tourou, par l’armée ».

Chetima Wangou (Diffa) : une dizaine d’éléments de l’ISWAP tués (Ministère de la Défense Nationale). Source : Actuniger

Communiqué du Ministère de la Défense Nationale suite à un accrochage entre nos FDS et des éléments de l’ISWAP dans la région de Diffa, à Chetima Wangou

Insécurité : plusieurs victimes dans une nouvelle attaque terroriste près de Tondikiwindi (Tillabéri). Source : Actuniger

Des individus armés ont attaqué plusieurs villages de la commune de Tondikiwindi, dans le département de Ouallam, hier lundi 31 janvier à l’heure de la prière de maghrib. Selon des sources locales, on dénombre provisoirement cinq (05) victimes ainsi que plusieurs blessés en plus des dégâts importants enregistrés.

Nigeria :12 personnes tuées et 50 enlevées dans les attaques armées. Source : Agence Anadolu

Les autorités nigérianes ont annoncé, lundi, que 12 civils et membres du personnel de sécurité avaient été tués dans des attaques menées par des hommes armés dans 3 États du pays.

La police a déclaré que les hommes armés visaient des communautés locales dans les régions du nord-ouest et du centre.

Niger : une dizaine de « terroristes » neutralisés dans la région de Diffa. Source aa.com.tr

L’armée nigérienne a annoncé avoir neutralisé une dizaine de « terroristes » dans la région de Diffa, au sud-est du Niger. L’annonce a été faite par le ministère de la Défense nationale dans un communiqué publié samedi et consulté par l’Agence Anadolu. « Ce jour 29 janvier 2022, aux environs de 07h30, un élément ennemi à bord de sept véhicules Toyota a attaqué la position militaire de Chetimari Wangou », a indiqué le communiqué.

Niger : des terroristes tués près de la frontière du Nigeria (Défense). Source : SAHEL INTELLIGENCE

L’armée du Niger a annoncé avoir tué samedi une dizaine de combattants du groupe Etat islamique en Afrique de l’Ouest (ISWAP), lors de l’attaque de l’une de ses positions dans la région de Diffa (sud-est) près de la frontière du Nigeria.

Niger : une dizaine de terroristes tués, des véhicules détruits. Source : Wakatsera

Le ministère nigérien de la Défense nationale informe dans une note datée du 29 janvier 2022, qu’une dizaine de terroristes ont été tués et des véhicules détruits, grâce à une riposte des Forces de défense et de sécurité à l’attaque de la position militaire de Chetima Wangou, dans la région de Diffa, Sud-est du Niger.

Afrique : hausse de 70% des violences islamistes au Sahel en 2021. Source cath.ch

Les actes de violences islamistes (attentats, attaques, razzias, etc.) au Sahel ont quasiment doublé en 2021 par rapport à 2020, passant de 1’180 à 2’005 cas, soit une augmentation de 70%, indique un rapport annuel du Centre africain d’études stratégiques du Département d’Etat américain de la Défense.

 

HUMANITAIRE/ HUMANITARIAN

 « Près de 15 millions de personnes au Mali, au Niger et au Burkina Faso auront besoin d’une aide humanitaire… ». Source : maliactu.net

En réponse à l’’aide humanitaire, au Mali, au Niger et au Burkina-Faso, une réunion virtuelle sur la région du Sahel a eu lieu le jeudi dernier. Lors de cette rencontre, le Coordonnateur des secours d’Urgence au bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), M. Martin Griffiths a déclaré : « Près de 15 millions de personnes au Mali, au Niger et au Burkina Faso auront besoin d’une aide humanitaire cette année, soit quatre millions de plus qu’il y a un an ».

Une aide de 175 millions d’euros à huit pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre. Source : Agence Anadolu

L’Union européenne a annoncé, vendredi, une aide humanitaire d’un montant de 175 millions d’euros au profit de huit pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre confrontés à des crises multiformes.

Insécurité alimentaire au Sahel : Une plate-forme de suivi-évaluation en vulgarisation. Source : le faso.net

Dans le cadre de l’achèvement de la phase 1 du Programme régional de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P1-P2RS), la coordination régionale du projet organise, du 1er au 4 février 2022, un atelier régional de formation à Ouagadougou. L’objectif de cet atelier est la gestion de la plateforme de suivi-capitalisation des bonnes pratiques de résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel.

Retour volontaire de 165 migrants de Libye vers le Niger. Source : INTELLIVOIRE

Un groupe de 165 migrants en situation irrégulière ont été déportés de Libye vers le Niger, leur pays d’origine, a indiqué jeudi un responsable local.

« Après l’approbation du chef du département de contrôle de la migration illégale, un vol a décollé de la ville de Misurata vers le Niger pour un retour volontaire de 165 migrants illégaux, dont des femmes et des enfants », a déclaré Hussain al-Turki, chef du département d’expulsion des migrants illégaux de l’aéroport international de Misurata.

« L’UE réaffirme sa solidarité avec les populations vulnérables dans les pays d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale en engageant, en 2022, un budget humanitaire de 175 millions d’euros en faveur de cette région« , a indiqué un communiqué de l’Union européenne publié vendredi et consulté par l’agence Anadolu.

L’insécurité alimentaire grimpe en flèche dans 20 « points chauds ». Source news.un.org

L’insécurité alimentaire est en forte hausse dans 20 pays et régions – les « points chauds de la faim » – où les conflits, les chocs économiques, les risques naturels, l’instabilité politique et l’accès limité à l’aide humanitaire mettent des millions de vies en danger, ont souligné jeudi des agences des Nations Unies.

Niger : L’UE Lance le programme de développement d’urgence (PDU) pour le Niger et le Tchad. Source : Agence Nigérienne de Presse

Le Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, M. Hamadou Adamou Souley et l’Ambassadeure de l’Union européenne au Niger, Dr Denisa-Elena IONETE, ont participé au lancement du « Projet d’inter-consortia du Programme de Développement d’Urgence-Niger/Tchad », indique un communiqué de l’UE publié le lundi 31 janvier 2022.

Niger : 672 écoles fermées dans la région de Tillabéri à cause de l’insécurité (OCHA). Source aa.com.tr

« 672 écoles fermées et 62.610 élèves non scolarisés à cause de’ l’insécurité dans la région de Tillabéri », a indiqué, mercredi, le bureau d’OCHA au Niger sur son compte Twitte

ONU : 15 millions de personnes dans le centre du Sahel auront besoin d’aide en 2022. Source intellivoir.net

Une conjonction de crises dans le centre du Sahel a pour conséquence que 15 millions de personnes qui auront besoin d’une aide humanitaire dans la région cette année, a estimé jeudi Martin Griffiths, coordonnateur des secours d’urgence de l’ONU. Le changement climatique, l’instabilité politique croissante, le nombre insuffisant d’opportunités en matière de développement durable, la pauvreté et la COVID-19 au Burkina Faso, au Mali et au Niger sont en cause, a-t-il expliqué. Les 15 millions de personnes dans le besoin ont augmenté de 4 millions par rapport à l’année dernière.

Sahel central : Il faudra 2 milliards de dollars pour la réponse humanitaire en 2022. Source avivafrik.com

Lors d’une réunion virtuelle sur la région du Sahel, jeudi 27 janvier 2022, le Coordinateur des secours d’urgence des Nations Unies a déclaré que près de 15 millions de personnes au Mali, au Niger et au Burkina Faso auront besoin d’une aide humanitaire cette année, soit quatre millions de plus qu’il y a un an.

Mali : 50 000 réfugiés maliens arrivés dans leurs villages d’origines. Source maliweb.net

 Du 28 décembre au 28 janvier, au moins cinquante (50) mille réfugiés maliens sur environ 350 000 sont arrivés dans leurs villages d’origine, depuis le 28 décembre 2021 jusqu’au 28 janvier courant a annoncé, samedi soir, le Premier ministre malien, Choguel Kokalla Maïga à la télévision nationale.

 

STABILISATION/DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

Et si les changements climatiques n’étaient pas étrangers aux coups d’Etats en Afrique ? Source : LA TRIBUNE/ Yahoo.fr

Qu’il s’agisse de gouvernance, de démocratie, des droits humains, d’éducation ou de sécurité, l’interminable liste des défis africains ne tombe pas de nulle part, il est vrai. L’incapacité des gouvernements à maintenir la barre haute et saine, sur ces questions est difficile à défendre au regard des faits. Le ras-le-bol témoigne ainsi de la rougeur vive des signaux faibles affichés par le continent sur de nombreux sujets.

« Le PNUD promet 05 stades à l’Extrême-Nord avec la coopération de la Fecafoot, mais Eto’o n’est pas d’accord » – Adolarc Lamissia. Source actucameroun.com

Le PNUD, le programme des Nations-Unies pour le développement veut construire cinq stades de football à l’Extrême-Nord pour promouvoir l’intégration des jeunes et le vivre-ensemble par le football. Les villes retenues sont Maroua, Yagoua , Mora, Mokolo et Kousseri. Coût estimé de chaque stade : 500 millions.

 

 

About the author

Mbodou Hassane Moussa

Journaliste de formation et de profession. Passionné par l'écriture, le digital et les médias sociaux, ces derniers n'ont aucun secret pour lui. Il a embrassé très tôt l'univers des médias et de la Communication. Titulaire d'une Licence en journalisme et d'un Master en Management des projets, Mbodou Hassan Moussa est éditeur Web du journal en ligne Toumaï Web Médias. Aujourd'hui, il est devenu Webmaster à la Radio Ndarason internationale et collabore à la réalisation du journal en langue française et dialecte Kanembou.

%d blogueurs aiment cette page :