Revue de presse

Revue de Presse du 14 janvier 2022

Actualités régionales / Regional News

Nigeria : au moins 200 villageois tués par des bandits à Zamfara. Source AfricaTime,

Nouveaux épisodes de terreurs dans le Nord-ouest du Nigéria où des groupes armés ont tués au moins 200 personnes lors de plusieurs raids qui ont déclenché des scènes de paniques dans différents villages de l’état de Zamfara.

Des centaines d’habitants ont fui des villages du nord-ouest du Nigeria, dans l’État de Zamfara, après que des hommes armés ont tué au moins 200 personnes au cours de la semaine dernière, portant un coup dur aux autorités qui s’efforcent de rétablir l’ordre dans la région. Ces derniers jours, des milliers d’habitants ont fui leurs habitations alors que les autorités locales étaient dans l’incapacité de les protéger : « Impossible de savoir ce qu’il s’est réellement passé dans notre village, explique Ali Usman, un déplacé. « Tout le monde a fui, il n’y a plus personne même pas les forces de sécurité.« 

Nigeria : près de 100 otages libérés dans le nord-ouest. Source

Près de 100 personnes, enlevées par les groupes armés dans le nord-ouest du Nigeria, ces deux derniers mois ont pu être délivrés par la police de Zamfara. Suite à leur libération, les victimes ont été emmenées à Gusau dans la capitale de Zamfara. Cette opération intervient quelques jours après la libération de 21 écoliers par les forces de sécurité. La police a précisé que les otages avaient été sauvés sans condition lundi, au cours d’une opération de sécurité dans les camps des groupes armés qui se situent dans les villages isolés du nord-ouest et le centre du pays.

Les sanctions de la Cédéao visant le Mali provoquent des remous politiques en Côte d’Ivoire. Source 

Les sanctions décrétées par la Cédéao à l’encontre de la junte malienne provoquent des remous politiques en Côte d’Ivoire. Quelques heures après l’annonce de cet embargo, après avoir protesté et rappelé ses ambassadeurs dans la région, le Mali a libéré un ancien député soroïste dont l’extradition était demandée par la justice ivoirienne. Par ailleurs, le Parti de Laurent Gbagbo est monté au créneau pour dénoncer ces sanctions.

Mohamed Bazoum : « Les mesures de fermeture des frontières, ça n’existe pas dans le Traité de la Cédéao » (Palais de l’Elysée, le 9 juillet 2021). Source maliweb.net 

Les sanctions économiques, financières et commerciales draconiennes prises par la CEDEAO et l’UEMOA contre le Mali sont-elles illégales et illégitimes ? Oui, affirment les autorités maliennes dans un communiqué rendu public peu après l’annonce des résultats du Sommet extraordinaire d’Accra, le 10 janvier dernier.

Transition : Les Maliens, à l’unisson, déplorent les sanctions de la CEDEAO contre le Mali */ Le PARENA exhorte Assimi GOÏTA à renouer le dialogue avec la CEDEAO. Source maliweb.net 

La Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) ont pris, le dimanche 9 janvier 2022, de lourdes sanctions politiques, économiques et financières contre Mali pour n’avoir pas respecté le délai de la transition. Ces sanctions sont entre autres : fermeture des frontières entre les pays de la CEDEAO et le Mali ; suspension de toutes les transactions commerciales entre les pays de la CEDEAO et Mali ; gel des avoirs de la République du Mali dans les Banques Centrales et Commerciales de la CEDEAO.

Suite aux sanctions de la CEDEAO et de l’UEMOA infligées au Mali : Des organisations de la société civile exigent un retour à la normalité constitutionnelle dans un délai raisonnable de 6 à 9 mois. Source maliweb.net 

Les responsables de la Mission d’observation des élections au Mali (MODELE-Mali) comprenant 43 organisations de la société civile malienne étaient face à la presse, le jeudi 13 janvier 2022, à Maeva Palace de Bamako pour inviter les autorités de la Transition à œuvrer pour un retour à la normalité constitutionnelle dans un délai raisonnable de 6 à 9 mois.

Le chef de l’ONU demande au gouvernement malien un ’’calendrier électoral acceptable’’ source maliweb.net 

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a réclamé jeudi au gouvernement malien “un calendrier électoral acceptable”, à la veille de manifestations dans le pays, à l’appel de la junte au pouvoir, pour dénoncer les sanctions récentes prises par la Cédéao.

Sanctions de la CEDEAO : les Burkinabè soutiennent le Mali. Source maliweb.net https://www.maliweb.net/international/sanctions-de-la-cedeao-les-burkinabe-soutiennent-le-mali-2960204.html

A Ouagadougou, la majorité des Burkinabè soutiennent le Mali suite aux sanctions infligées par la Cédéao. Les Burkinabè sont d’autant plus surpris que le président Roch Marc Christian Kaboré est le président en exercice de la Communauté.

Soutien aux autorités de la transition après les sanctions de la CEDEAO : Des rassemblements prévus ce vendredi à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Source maliweb.net 

Ce vendredi 14 janvier 2022, un grand meeting de soutien aux autorités de la transition est prévu sur le boulevard de l’indépendance. Il en est de même dans les autres localités du pays et dans la diaspora, selon les initiateurs, composés des partis politiques, d’organisations religieuses, de mouvements, d’associations, de regroupements, de citoyens simples se reconnaissant dans la défense de la partie, etc.).

Présence des militaires russes sur le terrain de la lutte contre le terrorisme : Emmanuel Macron souffle le chaud et le froid. Source maliweb.net 

Isolée dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, la France ne supporte pas l’arrivée des coopérants russes au Mali dont l’assistance à l’armée pourrait combler le vide laissé par elle sur le théâtre des opérations. Face à son échec de combattre efficacement les terroristes, la France ne démord pas.

EFG – Formation des militaires tchadiens au mortier de 82 mm à Ndjamena. Source defense.gouv.fr 

Cette formation visait à transmettre aux Tchadiens les savoir-faire techniques et tactiques propres à la mise en œuvre du mortier de 82 mm, en dotation au sein de l’Armée nationale tchadienne (ANT). La première semaine de formation portait principalement sur le travail topographique qui constitue une étape primordiale et nécessaire pour bien appréhender la maitrise de cette arme.

Extrême-Nord : un soldat tué et plusieurs blessés dans une attaque de Boko Haram. Source actucameroun.com

Dans la nuit du mercredi à jeudi, des combattants de Boko Haram ont attaqué un poste militaire dans l’Extrême-Nord du Cameroun faisant au moins un mort.

 Les partenaires du Mali devraient aider à jeter les bases d’une stabilité durable, selon un envoyé de l’ONU 

Un envoyé de l’ONU a estimé mardi que les partenaires du Mali devraient contribuer à jeter les bases d’une stabilité durable dans ce pays enclavé et déchiré d’Afrique de l’Ouest.

Burkina Faso : au total 15 personnes arrêtées dans l’affaire de la tentative avortée de coup d’État. Source actucameroun.com 

Le nombre de personnes arrêtés dans l’affaire de la présumée tentative de coup d’État a évolué. On dénombre désormais 15 personnes mises aux arrêts.

Al-Qaïda renforce sa présence au Nigeria: Iyad Ag Ghali grand gagnant du ralliement d’Ansaru. source sputniknews.com 

L’année 2021 s’est achevée par l’officialisation du ralliement de l’Avant-garde pour la protection des musulmans en Afrique noire, connu sous le nom d’Ansaru, à Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI)*, la franchise nord-africaine et au Sahel de l’organisation terroriste. L’annonce a été faite à travers une vidéo d’Ansaru authentifiée début janvier après avoir été rendue publique le 31 décembre.

Afrique: la Russie de Poutine prend pied au Sahel. Source lesoir.be 

La France, ex-puissance coloniale, n’est plus en odeur de sainteté à Bamako, au Mali. Où l’accent russe commence à s’étendre. De nombreux soldats et/ou mercenaires russes sont en effet déployés dans le pays au grand dam des Européens.

Les soldats tchadiens interdits d’entrée au Mali ? On a vérifié pour vous. Source tchadinfos.com 

D’après les informations qui circulent, les autorités maliennes ont refoulé le contingent tchadien, déployé pour aider ce pays à lutter contre le terrorisme, suite aux sanctions infligées par la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) à la junte militaire qui a proposé un délai de 6 mois à 5 ans pour organiser des élections générales.

Au moins 30 morts dans des attaques de bandes armées au Nigeria. Source zonebourse.com

Selon Reuters- Des bandes armées ont tué au moins 30 personnes cette semaine lors d’une série d’attaques contre des villages dans l’Etat de Zamfara au Nigeria, une région confrontée à une grave crise sécuritaire, rapportent des habitants.

Nigeria/spirale d’insécurité : 18 nouveaux morts dans l’attaque d’un village au centre du pays. source agenceafrique.com 

Au moins 18 personnes ont été tuées mardi soir et des dizaines de maisons incendiées lors d’une attaque d’hommes armés contre un village dans le centre du Nigeria. Les autorités de Niamey ont confirmé qu’une attaque s’était produite dans le village d’Ancha, dans l’Etat du Plateau, affirmant que de nombreuses personnes avaient perdu la vie, sans pouvoir toutefois communiquer un bilan précis.

Tchad : l’ONU lance l’opération d’enregistrement biométrique des réfugiés camerounais. Source aa.com 

Des affrontements intercommunautaires dans le département du Logon et Chari dans l’Extrême-Nord du Cameroun, ont entraîné le déplacement de « plus de 100 000 personnes » du Cameroun vers le Tchad voisin, selon l’agence des Nations Unies en charge des réfugiés, HCR.

L’insécurité compromet les avancées en Afrique de l’Ouest et au Sahel (ONU) source

L’insécurité en Afrique de l’Ouest et le Sahel compromet les progrès observées ces derniers mois, a prévenu lundi 10 janvier 2022, le chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), Mahamat Saleh Annadif. « Il est certain que l’Afrique de l’Ouest et le Sahel continuent de progresser dans de nombreux domaines. Cependant, la sous-région est aux prises avec l’insécurité, qui risque d’annuler des avancées durement acquises », a déclaré M. Annadif devant les membres du Conseil.

Paix et sécurité/Peace and Security

Nigeria : Au moins 950 djihadistes tués par l’armée. (officiel) source

L’armée régulière au Nigeria annonce avoir éliminé au total 950 terroristes entre le 20 mai 2021 et le 6 janvier 2022. C’est le directeur par intérim des opérations médiatiques de la défense, le général-major Benard Onyeuko, qui a lu l’annonce.

Drame : un officier supérieur de l’armée camerounaise a été abattu lundi.  Source cameroonmagazine.com 

Les habitants de Kousseri, ville de l’extrême nord, plus précisément du département du Logone-et-Chari, ont vécu une nuit mouvementée. De nombreux coups de feu ont été entendus pendant de longues minutes. Selon des sources locales, cette nouvelle attaque n’est pas l’œuvre du groupe armé Boko Haram,

Le président nigérian confirme un bilan de 19 morts dans un accident de la route. Source zonebourse.com 

(Reuters) – Des bandes armées ont tué au moins 30 personnes cette semaine lors d’une série d’attaques contre des villages dans l’Etat de Zamfara au Nigeria, une région confrontée à une grave crise sécuritaire, rapportent vendredi des habitants.

Nigeria : Libération de 30 étudiants après sept mois de captivité. Source monde AFP

Trente étudiants et un enseignant ont été libérés par des hommes armés après sept mois de captivité dans l’Etat de Kebbi, dans le nord-ouest du Nigeria, a déclaré samedi soir un responsable local.

Niger : la société civile « préoccupée » par la dégradation de la situation sécuritaire. Source aa.com.tr 

Des organisations de la société civile nigérienne ont exprimé leur « préoccupation » face à la dégradation de la situation sécuritaire dans le pays. « La situation sécuritaire dans le pays continue de se dégrader, notamment dans les régions de Tillaberi, Tahoua, Maradi et Diffa« , ont déploré les associations de la société civile dans une déclaration commune, vendredi.

Extrême-Nord : de nouveaux affrontements violents signalés à Kousséri. Source actucameroun.com 

La ville de Kousséri est à nouveau plongée dans la violence. Depuis lundi soir, des affrontements ont été signalés dans cette localité récemment en proie au conflit intercommunautaire.

Pour le retour à la paix au Burkina, la majorité présidentielle appelle à une prise de conscience source : 

L’Alliance des Partis et formations politiques de la majorité présidentielle (APMP) estime qu’il est plus que jamais temps de faire montre de prise de conscience pour s’unir et faire corps avec les autorités et les FDS dans le combat pour garantir la paix.

 

HUMANITAIRE

 

Réfugiés camerounais au Tchad : le HCR lance l’opération d’enregistrement biométrique. Source actucameroun.com

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HRC) a lancé l’opération d’enregistrement biométrique des réfugiés camerounais au Tchad.

 Guerre contre Boko Haram : l’ONU note une augmentation des attaques à la bombe artisanale. Source cameroun actu 

Dans son rapport de décembre dernier sur la situation sécuritaire et humanitaire dans la région de l’Extrême-Nord, le Bureau de coordination des actions humanitaires de l’ONU (Ocha), note « une tendance d’augmentation des attaques complexes, comme la pose d’Engins explosifs improvisés (EEI) ».

L’ONU ne donne pas de chiffres pour illustrer cette augmentation, l’organisation internationale ajoute simplement qu’en plus des EEI, d’autres types d’attaques, à l’instar « des embuscades et des tirs simultanés de GANE (Groupes armés non-Étatique, Ndlr) le long des localités frontalières avec le Nigeria », sont également en augmentation.
Ces attaques représentent « un risque pour les civils et pour les organisations humanitaires qui peuvent être des dommages collatéraux ».

Cameroun : l’UE alloue des fonds pour porter assistance aux déplacés à l’Extrême Nord. Source alwihdainfo.com 

Suite aux affrontements intercommunautaires de décembre 2021 dans la région de l’Extrême Nord du Cameroun, l’Union européenne finance 50 000 Euros (32 millions XAF) d’aide humanitaire supplémentaire pour porter assistance aux personnes fuyant ces violences. Ces affrontements ont fait des dizaines de victimes et ont causé le déplacement de plus de 33 000 personnes à l’intérieur du Cameroun et plus de 60 000 personnes vers le Tchad.

Stabilisation & Economic Recovery

Le Cameroun prévoit de dépenser 11% de son budget pour assurer la sécurité du pays, en 2022.Source agenceecofin.com 

(Agence Ecofin) – Mis à rude épreuve par les poussées séparatistes dans le Sud-Ouest et le Nord-Ouest de son territoire et la lutte contre Boko Haram, le budget « Défense et Sécurité » du Cameroun s’est envolé ces dernières années, atteignant un pic de 397 milliards $ en 2020.

Niger : vers la relance des activités socio-économiques dans les zones affectées par l’insécurité. Source 

Le Premier ministre nigérien, Ouhoumoudou Mahamadou, a présidé lundi soir à Niamey la première réunion du comité stratégique du Programme d’intervention au soutien, à la sécurité et à la stabilisation (I3S), avec pour objectif la relance des activités socio-économiques dans les zones affectées par l’insécurité, a-t-on appris mardi de source officielle.

Bassin du Lac Tchad : 710 milliards de francs d’aide reçus en dix mois. Source newsducamer.com 

Dans le Bassin du Lac Tchad, au Cameroun, au Tchad, au Niger et au Nigeria, 10,6 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire, principalement dans l’Extrême Nord du Cameroun, dans la région du lac au Tchad et dans la région de Diffa (Sud Est du Niger), ainsi que dans trois Etats du Nigeria, Adamawa, Borno et Yobe, selon Ocha, le Bureau des affaires humanitaires de l’Organisation des Nations Unies (ONU).

About the author

Mbodou Hassane Moussa

Journaliste de formation et de profession. Passionné par l'écriture, le digital et les médias sociaux, ces derniers n'ont aucun secret pour lui. Il a embrassé très tôt l'univers des médias et de la Communication. Titulaire d'une Licence en journalisme et d'un Master en Management des projets, Mbodou Hassan Moussa est éditeur Web du journal en ligne Toumaï Web Médias. Aujourd'hui, il est devenu Webmaster à la Radio Ndarason internationale et collabore à la réalisation du journal en langue française et dialecte Kanembou.

%d blogueurs aiment cette page :