Nouvelles locales Paix et sécurité

Prévention contre l’extrémisme chez les femmes au centre d’une formation

Une dizaine de femmes leaders sont en formation sur le renforcement de la capacité de résolution 1325 (Femme-Paix-Sécurité) et la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent. Cette formation est organisée par USAID « partenaire pour la paix » (USAID P4P) à Ndjamena. A la fin de cet atelier, les acteurs du ministère de la femme et de la petite enfance, la plateforme des femmes du G5 Sahel et les femmes leaders de la société civile, pourront acquérir de meilleures connaissances sur la résolution des conflits, la prévention de la radicalisation et l’extrémisme violent.

Grâce à cet atelier, les femmes leaders pourront jouer un rôle important dans le cadre de l’exercice de leurs droits et libertés garantie par la résolution 1325. Elles pourront être actrices dans le domaine de la sensibilisation autour de ces questions. Au Tchad,  la résolution 1325 est mise en œuvre par les associations de la société civile tel que la CELIAF (Cellule de Liaison des Associations Féminines) et le Ministère de la femme.

Mme Débat Mbaitoloum nous parle des résultats attendus avec la formation. Nous l’écoutons au micro de Mahamat Ali Mouta

 

Il est à noter que la résolution 1325 est une résolution des Nations Unies, elle a été adoptée le 31 octobre 2000 par le Conseil de sécurité des Nations unies et concerne le droit des femmes, la paix et la sécurité. Les questions abordées portent sur la condition féminine durant le rapatriement et le déplacement de populations, ainsi que la rééducation et la réinsertion des femmes et jeunes filles consécutives aux conflits armés.

%d blogueurs aiment cette page :