Actualité

Près de 800 ménages des déplacés bénéficaires de vivres et intrants contre la malnutrition à kiskira, au lac Tchad.

Environ huit cent familles de personnes déplacées ont reçu jeudi des vivres et intrants contre la malnutrition à kiskira, localité située à dix-huit Kilomètres à l’ouest de Liwa, dans la province du lac Tchad.

C’est une aide du Bureau Consulting International BCI, en partenariat avec le programme alimentaire mondial, PAM.

Quelques bénéficiaires interrogés par Radio Ndarason Internationale ont remercié les heureux donateurs pour cette noble initiative.

« Nous avions bénéficié des vivres et de chaussures pour nos progénitures », ont indiqué les déplacés. Par ailleurs, ils ont dit avoir préféré bénéficier du mil, maïs ou sorgho comme céréales.

D’après ces déplacés, la majorité des personnes nécessiteuses n’avaient pas été enregistrées dans la liste des personnes devant bénéficier de cette aide. Cela n’a pas permis à beaucoup de déplacés de bénéficier de cet appui, ont-ils expliqué avant d’exhorter les donateurs de prendre le soin d’enregistrer toutes les personnes vulnérables lors du prochain recensement.

Il y a 8 mois, près de trois milles déplacés du champ de Diamerom avaient bénéficié des vivres et intrants contre la malnutrition pour leurs enfants.  Ce site est situé à une vingtaine de km,  à l’Ouest de kiskira, dans la province du Lac.

Selon un Agent distributeur de cette organisation humanitaire interrogé par Radio Ndarason Internationale,  la quantité totale des  vivres est distribués était estimée à 40 tonnes. Ces vivres étaient composés  d’huile, de sorgho et du  haricot. Par ailleurs, les bénéficiaires ont fait savoir que  la quantité était insuffisante.