Nigéria

Rejet de l’augmentation du salaire minimum au Nigéria.

Le syndicat des travailleurs du Nigéria rejette la proposition d’augmenter  à 27 mille nairas le salaire minimum des travailleurs.  Cette proposition est faite par le Conseil d’Etat nigérians à la suite des revendications du syndicat des travailleurs nigérians pour la majoration de leur salaire minimum. L’augmentation concerne notamment les agents du secteur public.

Selon le conseil d’Etat du Nigeria, le nouveau salaire est fixé à 27 milles nairas au lieu de 30 milles recommandé par la commission tripartite chargée de la révision du salaire minimum national.

Interrogés mercredi par Radio Ndarason  Internationale, quelques habitants ont déclaré, que l’Etat aurait pu contenir  cette crise en  faisant augmenter les salaires des fonctionnaires à 30mille nairas. Selon eux, c’est dans ce sens que devait réfléchir les autorités  afin de désamorcer la crise.  Pour eux,  l’Etat n’a pas respecté ses engagements.

Les populations de la ville de Maiduguri  demandent  par ailleurs au syndicat,  d’appeler ses membres à la conscience professionnelle et au travail bien fait. Ils déclarent que même si les salaires sont revus à la hausse, certains fonctionnaires ne travailleront pas normalement. Ils appellent également le syndicat des travailleurs à penser au sort des travailleurs qui disent-ils n’ont pas encore gagné jusqu’à présent.

Les principaux syndicats nigérians ont déclenché une grève en septembre 2018 après la rupture des négociations salariales. Au départ, ils voulaient que le salaire mensuel passe à environ 50 mille nairas. Afin d’éviter une grève planifiée à l’échelle nationale, le gouvernement nigérian et les syndicats ont conclu deux mois plus tard, un  nouvel accord sur le salaire minimum. L’accord prévoit le passage de 18 mille naira à 30 mille nairas comme nouveau salaire mensuel.