Actualités Nouvelle régionales

Nigeria : Les ministres visant la présidentielle doivent démissionner (Gouvernement) 

Le président nigérian Muhammadu Buhari, a demandé à tous les ministres qui souhaitent se présenter aux élections de l’année prochaine de démissionner avant le 16 mai, a déclaré mercredi le ministre de l’Information. En vertu de la loi électorale qui a été modifiée en février, aucune personne nommée à des fonctions politiques n’est autorisée à se présenter ni même de voter aux primaires des partis.

« Le président a ordonné à tous les membres du conseil exécutif fédéral qui se présentent à des fonctions électives de démissionner au plus tard le 16 mai. Par la suite, cela pourrait affecter d’autres personnes nommées par le gouvernement en temps voulu », a déclaré Lai Mohammed aux journalistes après une réunion hebdomadaire du cabinet.

 

S’agissant du vice-président Yemi Osinbajo, qui souhaite briguer la présidence, il est quant à lui exempté de cette directive puisqu’il a été élu conjointement avec le président sortant.

Le parti au pouvoir de M. Buhari, le All Progressives Congress, organisera des élections primaires pour sélectionner les candidats, notamment pour le poste de président, à la fin du mois.

Ainsi, les élections présidentielles et de l’Assemblée nationale auront lieu conjointement en février 2023.

Avec Africanews

About the author

Mbodou Hassane Moussa

Journaliste de formation et de profession. Passionné par l'écriture, le digital et les médias sociaux, ces derniers n'ont aucun secret pour lui. Il a embrassé très tôt l'univers des médias et de la Communication. Titulaire d'une Licence en journalisme et d'un Master en Management des projets, Mbodou Hassan Moussa est éditeur Web du journal en ligne Toumaï Web Médias. Aujourd'hui, il est devenu Webmaster à la Radio Ndarason internationale et collabore à la réalisation du journal en langue française et dialecte Kanembou.

%d blogueurs aiment cette page :