Actualités Paix et sécurité

Niger : Plus de 60 terroristes tués et 163 motos détruites (Communiqué)

Dans cadre de la poursuite des opérations de sécurisation et de lutte contre le terrorisme, les Forces Armées Nigériennes (FAN) ont menés plusieurs opérations, afin de permettre aux populations de se déplacer et de rejoindre rapidement leurs lieux de résidences habituels.

Intégralité du Communiqué de ministère de la défense du Niger 

Les différentes offensives menées par les Forces Armées Nigériennes (FAN) dans l’Ouest du territoire national ont contribué à désorganiser et affaiblir les différents groupes terroristes qui y sévissaient, les réduisant à d’adonner à des actes de prédations, d’intimidation, de vols de bétail et souvent d’assassinats ciblés, notamment dans les zones ouest TORODI et sud GOTHEYE. Ces actions ennemies ont malheureusement poussé au déplacement d’une partie de la population de certains villages de cette zone, notamment BOLSI 1 et 2 et BANIZOUMBOU.

Sur instructions expresses du Président de la République, les Forces de Défense et de Sécurité ont déclenché, depuis le 16 mai 2022, des opérations de ratissage et de nettoyage dans ces secteurs en vue de les assainir. Ces opérations de ratissage ont donné les résultats considérables suivants, à la date du 23 mai 2022 :

Deux (02) blessés et un véhicule endommagé  de l’armée par un Engin Explosif Improvisé (EEI).

Soixante-cinq (65) GAT « neutralisés » ;

Cent soixante-trois (163) motos détruites ;

Douze (12) plots logistiques détruits ;

Onze (11) bases de regroupement détruites.

About the author

Mbodou Hassane Moussa

Journaliste de formation et de profession. Passionné par l'écriture, le digital et les médias sociaux, ces derniers n'ont aucun secret pour lui. Il a embrassé très tôt l'univers des médias et de la Communication. Titulaire d'une Licence en journalisme et d'un Master en Management des projets, Mbodou Hassan Moussa est éditeur Web du journal en ligne Toumaï Web Médias. Aujourd'hui, il est devenu Webmaster à la Radio Ndarason internationale et collabore à la réalisation du journal en langue française et dialecte Kanembou.

%d blogueurs aiment cette page :