Actualités Nouvelles locales

Mort du président Deby, les pays amis saluent sa mémoire

Le président tchadien, Idriss Deby Itno, à la tête du pays depuis plus de 30 ans, est décédé suite aux blessures reçues au champ de bataille, selon les declarations officielles. Les lettres de condoléances de plusieurs pays amis et organisations internationales continuent d’être enregistrés. En Afrique comme à l’extérieur du continent, chancelleries, gouvernements et dirigeants d’organisations internationales se sont exprimés.

En plus de décréter trois jours de deuil national, le président de la transition malienne, Bah N’daw a réagi : « la disparition du Président Idriss Deby Itno est une lourde perte, non seulement pour son pays, le Tchad pour lequel il est allé jusqu’au sacrifice suprême, mais aussi pour la région sahélienne et l’Afrique. Il s’est illustré dans notre histoire récente qu’il a d’ailleurs contribué à façonner par son engagement et sa vision d’une Afrique unie et forte », a-t-il déclaré à travers un communiqué.

Le président du Niger, Mohamed Bazoum, n’est pas en reste, il s’est exprimé juste après l’annonce du décès et a déclaré ressentir une très  vive émotion à cause du décès du président en exercice du G5 Sahel.

Pour Ali Bongo, Le président gabonais « le président Idriss Deby Itno est mort comme il a vécu. En combattant. » avant d’ajouter que : « Mes condoléances les plus attristées à sa famille et au peuple tchadien. Dans cette épreuve douloureuse, le Tchad pourra compter sur la solidarité du Gabon a écrit le chef de l’Etat gabonais. »

Le président camerounais Paul Biya,  qualifie la mort du président Deby de « grande perte pour l’Afrique Centrale et notre continent, qu’il aura servi sans relâche. ». « Je salue la mémoire d’un frère, d’un grand panafricaniste, engagé avec conviction et détermination, dans la lutte contre le terrorisme dans le bassin du Lac Tchad et au Sahel », a-t-il ajouté.

La France quant à elle, déclare à travers son ministre française des Armées, Florence Parly qu’elle « perd un allié essentiel dans la lutte contre le terrorisme au Sahel avec la mort du président tchadien Idriss Deby Itno ».

La présidence française parle elle de la perte d’un « ami courageux », et insisté sur l’importance d’une « transition pacifique au Tchad ». Elle dit prendre acte de la mise en place d’un conseil militaire de transition.

Au-delà des messages de présentation de condoléances, les Etats Unis, à travers le département d’État, « se prononcent en faveur d’une transition pacifique du pouvoir, en conformité avec la Constitution tchadienne ».

Notons que le programme officiel des obsèques rendu public, annonce que le Maréchal-président sera inhumé dans sa ville natale d’ Amdjaras le vendredi 23 Avril 2021.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :