Actualités Nouvelle régionales

Mali : Une marche à Bamako pour réclamer le retour à l’ordre constitutionnel

A l’appel de la plateforme « Sauvons le Mali », une centaine de jeunes vêtus en T-shirts blancs ont battu le pavé, hier mardi, à Bamako contre l’embargo et réclame le retour à l’ordre Constitutionnel. Environ 300 personnes selon les organisateurs, dont de nombreux jeunes, ont manifesté pour réclamer la levée des sanctions contre leur pays et le « retour à l’ordre constitutionnel ».

En effet, suite au blocage des négociations entre les autorités de la transition malienne et les Chefs d’Etat de la CEDEAO et de l’UEMOA pour parvenir un accord, plusieurs organisations de la société civile s’élèvent pour presser les autorités de la transition de trouver une entente avec les chefs d’Etat de l’organisation régionale.

Réunis au sein de la plateforme « sauvons le Mali », les jeunes se sont mobilisés à la place de l’indépendance avec les affiches pour protester contre la stagnation des négociations conduisant à la levée de l’embargo. Ils exigent un retour à l’ordre constitutionnel. Ces marcheurs ont, au cours de cette manifestation pacifique, exprimé leur ras-le-bol contre les autorités maliennes et la CEDEAO qui peinent à parvenir à un accord.

Ainsi, sous le poids des sanctions économiques et diplomatiques de la CEDEAO et de l’UEMOA depuis cinq mois, les autorités de la transition peinent à trouver un compromis avec les organisations de la sous-région. Les deux parties restent campés sur leur position. Bamako propose 24 mois pour la seconde phase de la transition tandis que la CEDEAO sollicite 12 à 16 mois de prolongation.

About the author

Mbodou Hassane Moussa

Journaliste de formation et de profession. Passionné par l'écriture, le digital et les médias sociaux, ces derniers n'ont aucun secret pour lui. Il a embrassé très tôt l'univers des médias et de la Communication. Titulaire d'une Licence en journalisme et d'un Master en Management des projets, Mbodou Hassan Moussa est éditeur Web du journal en ligne Toumaï Web Médias. Aujourd'hui, il est devenu Webmaster à la Radio Ndarason internationale et collabore à la réalisation du journal en langue française et dialecte Kanembou.

%d blogueurs aiment cette page :