Nouvelle régionales

Un lexique sur la terminologie en radicalisation et extrémisme violent

logo G5 Sahel

Les travaux sur ce lexique ont commencé depuis 2018. Son objectif : harmoniser la terminologie utilisée dans l’espace sahélien, en rapport avec les phénomènes de la radicalisation et de l’extrémisme violent. Il est donc diffusé en six langues. Il est une initiative du Secrétariat exécutif du G5 Sahel en accord avec le projet Partenariats pour la Paix de l’Agence Américaine pour le développement international (USAID P4P). La cérémonie de lancement a eu lieu pendant une réunion virtuelle, présidée par le secrétaire exécutif du G5 Sahel, Mamam Sambo Sidikou, en présence de Michael Dodman, ambassadeur des États-Unis d’Amérique en Mauritanie.

Le communiqué rendu public pour la circonstance indique que : « le lexique va harmoniser la terminologie utilisée dans l’espace sahélien en rapport avec les phénomènes de la radicalisation et l’extrémisme violent. Elle fournit des définitions communes et maitrisées des différents concepts et cherchant à lever certains amalgames et confusion. C’est un outil de référence, pour les décideurs politiques, communicateurs, universitaires et étudiants et les autres acteurs concernés. »

Le secrétaire exécutif du G5 Sahel a déclaré vouloir que le lexique devienne un repère de choix pour ceux qui travaillent sur les questions de la radicalisation et de l’extrémisme violent. Les langues dans lesquelles il est disponible sont le français, l’arabe, le bambara, l’haoussa, le moore et le peul.

Une campagne de vulgarisation sera organisée dans un proche avenir.

%d blogueurs aiment cette page :