Actualités Nouvelles locales

Le PMT rencontre les « forces vives » de la nation avant l’organisation du dialogue National

Le premier ministre de la transition a adressé un message aux forces vives hier à Ndjamena. Des centaines des personnes de différentes couches de la société ont pris part à cette rencontre. L’objectif de cette communication, selon le premier ministre, est d’appeler toutes les forces vives, les partis politiques, les associations de la société civile et les syndicats, les femmes et les jeunes, les chefs traditionnels et religieux, les personnes vivant avec un handicap, la diaspora et d’autres, à s’organiser en toute liberté et transparence, pour choisir leurs représentants au sein du comité d’organisation, conformément aux dispositions du décret du 2 juillet 2021.

Pour Albert Pahimi Padacké,  les défis sécuritaires mais aussi sociaux, économiques, politiques et climatiques continuent de croître alors que les moyens décroissent ou stagnent. Pour lui, ce n’est pas une raison pour sombrer dans le pessimisme, il y a des raisons d’être optimistes pour une conclusion heureuse. S’adressant aux forces vives sur l’organisation du dialogue national, le premier ministre de la transition a reconnu que les Tchadiens ne sont pas divisés sur l’organisation même du dialogue mais sur les démarches, les modalités et les conceptions des préparatifs.

Albert Pahimi Padacké a appelé les Tchadiens à se donner à fond pour être à la hauteur pour la réussite du processus de transition. « Le monde nous regarde, Nous devons garder à l’esprit que la situation nationale et régionale demeure encore fragile et que chacun doit faire preuve de pondération » a t-il déclaré.

Un délai de 15 jours est donné aux forces vives pour faire parvenir la liste de leurs représentants au ministre de la Réconciliation nationale et du Dialogue.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :