Nouvelles locales

Le Conseil Militaire de Transition nomme Pahimi Padaké Albert Premier Ministre

Il fut le dernier premier ministre de Deby avant que le poste ne soit retiré de la constitution. C’est  après l’adoption d’une nouvelle constitution qui renforçait les pouvoirs présidentiels et qui supprima le poste de Premier ministre, que Albert Pahimi Padaké  remit sa démission au chef de l’État le 3 mai 2018. Candidat aux dernières présidentielles, arrivé deuxième après Deby selon les résultats provisoires proclamés par la CENI, l’homme est à nouveau nommé premier ministre par le conseil militaire de transition.

Agé de 54 ans, PAHIMI PADAKE ALBERT est né à Gouin au Sud du Tchad dans le Mayo Kebbi Ouest. Il est entré au gouvernement en 2000 comme Ministre des Finances et ministre du Commerce. En 2001, il redevient Secrétaire d’État pour les Finances, avant d’être nommé en avril de la même année ministre de l’Énergie et du Pétrole.

En 2002, l’homme commence une nouvelle aventure à l’Assemblée nationale en tant que député du Rassemblement national pour la démocratie au Tchad – le Réveil. De juin 2002 à août 2005, il est membre de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale. Puis revient au gouvernement en 2005 comme Ministre de l’Agriculture  pour devenir deux ans plus tard Ministre de la Justice dans un gouvernement formé le 4 mars 2007. En 2008, il est nommé Ministre des Postes, des technologies de l’information et des Communications avant de devenir premier ministre le 13 février 2016,  poste qu’il occupa jusqu’au 4 mai 2018.

Le nouveau premier ministre fut aussi trois fois candidat aux élections présidentielles. Lors de l’élection présidentielle de 2006, il arriva en troisième position avec 7,82 % des votes, en 2011 il obtint 6,03% de suffrages, en deuxième position derrière Idriss Deby. En 2021, lors des dernières élections, il est aussi arrive deuxième.

 

%d blogueurs aiment cette page :