Revue de presse

La Revue de Presse du 01 Octobre 2021

Actualités regionales / Regional News

Arms proliferation: Chadian soldiers sell guns as low as $20 to endanger Nigeria’s security – Naval officer. Source: The Premium Times 

The Nigerian Navy has called for drastic measures against neighbouring countries as part of measures to end the proliferation of small and medium arms in Nigeria.One of the stiff options is the building of walls along the Nigerian land borders or compelling those countries to enact strong gun regulation laws. A Navy Commodore, Jemila Abubakar, stated this on Monday at the public hearing by the House of Representatives Committee on National Security and Intelligence in Abuja. The hearing was organised by the committee to take the input of the public on four bills on national security.

Troops repel simultaneous attacks on Borno, Yobe villages. Source: The HumAngle 

Troops of the Nigerian military have repelled coordinated attacks by  suspected ISWAP terrorists on villages in Borno and Yobe states, Northeast Nigeria, security sources informed HumAngle. One of the sources, a top security personnel who craved anonymity, said some of the attackers were seen driving toward the communities around 6:30 p.m. on Thursday, Sept. 23.

Troops pursue ISWAP fighters to Niger Republic, soldiers, terrorists killed.Source: Punch 

The Nigerian Army said its troops of Sector 2 Joint Task Force North East, Operation Hadin Kai, have neutralised two Islamic State West Africa Province/Boko Haram insurgents during a counter-attack on Sunday. The Army said the terrorists attempted to gain access into Babangida community in Tarmuwa Local Government Area of Yobe State to loot in order to restock, but were repelled by the troops. A statement on Monday by the Director of Army Public Relations, Brigadier General, Onyema Nwachukwu, indicated that the counter-attack by the troops forced the terrorists to withdraw, adding that two of the insurgents were killed and several were injured. The statement was titled, ‘Troops neutralise two insurgents in Babangida, capture weapons’.

Nigerian military battling peak ambush season in Northeast.Source: The HumAngle 

Over the past few weeks, Nigerian military convoys moving along strategic routes in Borno State have encountered multiple deadly ambushes set up by the Islamic State West Africa Province (ISWAP). At least 12 soldiers and local civilian support militias were killed in an ISWAP ambush on Sept. 24 along the Marte-Dikwa Road. Days earlier on Sept. 15, insurgents targeted troops at the Gajiram axis of the Maiduguri-Monguno Road and killed 16 soldiers and two members of the Civilian Joint Task Force (CJTF). Ambushes are a recurring threat for troops participating in anti-terror and insurgency operations in the Northeast.

Boko Haram, ISWAP fighters’ clash claims scores in Northeast Nigeria.Source: The HumAngle 

The rivalry between both terror groups has led to continuous fighting between them, leading to death and destruction. In an encounter that depicts a degeneration of inter-rivalry clash, the JAS wing of the Boko Haram Monday, Sept. 27 night attacked and inflicted a huge casualty on its adversary camp of ISWAP. According to sources familiar with the clash, Bakura Buduma, a loyalist of late Boko Haram leader, Abubakar Shekau, led a reprisal war on a soft target camp of ISWAP located in Kaddunan Ruwa and Kaiga, a patchy fishing community between the borders of Nigeria and Niger.

Video: How I was arrested, sentenced to death, because I requested for better weapons to fight Boko Haram – Ex Nigerian soldier (2) . Source: Punch

Ex-Nigerian Soldier, Temple Ahunanya, narrates his experience at the war front in the battle against Boko Haram terrorists and how he was arrested for requesting for better weapons to fight.

Une vingtaine de pêcheurs tués dans une frappe aérienne contre des djihadistes au Nigeria. Source Le Temps.

Un avion de chasse a bombardé, dimanche matin, Kwatar Daban Masara, un village bordant le lac Tchad, sous couvert d’un supposé rassemblement de combattants de l’Iswap

Un avion de chasse a bombardé, dimanche matin, Kwatar Daban Masara, un village bordant le lac Tchad, aux confins du Nigeria, du Niger, du Tchad et du Cameroun, un bastion du groupe Etat islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap). Kwatar Daban Masara, sur la rive du lac, est une «porte vers les camps de l’Iswap sur plusieurs îles», explique Labo Sani, un pêcheur du village, qui raconte avoir été témoin de la frappe dimanche à 6 heures du matin (7h00 en Suisse).

Dans le nord du Nigeria, les athées se cachent. Source RFI 

Le Nigeria a beau être un pays laïc dans sa Constitution, dans les faits, il est extrêmement mal vu de ne pas pratiquer sa religion et il peut même être dangereux de déclarer son athéisme. Dans certaines régions du nord du pays, à majorité musulmane, le crime d’apostasie – le fait de déclarer publiquement avoir renoncé à l’islam – tombe sous le coup de la charia, la loi islamique. Dans la ville de Kano, des athées qui se cachent ont accepté de témoigner anonymement.

Mouvement de jihadistes de Boko Haram vers le Nord-Ouest au Nigeria Source VOA 

Plus de 200 membres du groupe jihadiste Boko Haram ont quitté le Nord-Est du Nigeria pour rejoindre, à des centaines de kilomètres plus à l’ouest, un groupe criminel qu’ils forment déjà au maniement des armes, ont affirmé vendredi deux sources militaires.

Le président du CMT veut le désarmement des rebelles massés dans le sud libyen.Source RFI 

Jeudi, le président de transition au Tchad a fait part lors de son discours à l’Assemblée générale de l’ONU de son inquiétude à propos des rebelles tchadiens qu’il a qualifié de « mercenaires », massés dans le sud libyen. Mahamat Idriss Déby a appelé la communauté internationale à mettre en place un processus de désarmement, démobilisation et réinsertion en leur faveur et a demandé à l’ONU de prendre le leadership de ce programme. Et cela alors qu’officiellement, le pays est engagé dans un processus de réconciliation avec ces groupes.

Nigeria jihadist infighting kills scores in Lake Chad Source France 24

Infighting between Nigeria’s two major jihadist factions has left scores dead, raising the possibility of a prolonged internecine conflict between the two forces, civilian and security sources told AFP Tuesday. Islamic State West Africa Province or ISWAP has emerged as the dominant faction in Nigeria’s conflict, especially after the death of rival Boko Haram commander Abubakar Shekau in May during infighting between the groups.

Nigeria: violents affrontements entre groupes jihadistes autour du lac Tchad Source RFI

Des affrontements entre groupes jihadistes rivaux ont fait des centaines de mort sur le lac Tchad. Le groupe Boko Haram est parvenu à déloger six postes tenus par les hommes du groupe État islamique en Afrique de l’Ouest, avant de s’emparer d’une île. Les deux groupes sont engagés dans une lutte intestine sans pitié depuis plusieurs mois.

Au Nigeria, des combats meurtriers entre Boko Haram et l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest Source Le Monde

Les deux groupes djihadistes se disputent le contrôle du lac Tchad, sur les îles duquel ils importent armes et vivres et prélèvent les revenus des pêcheurs locaux. Des combats meurtriers ont opposé des djihadistes de Boko Haram et de l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap) sur une île stratégique du nord-est du Nigeria, prémices d’une « bataille intestine » entre ces groupes rivaux pour le contrôle du lac Tchad.

Plusieurs terroristes neutralisés dans l’extrême nord du Cameroun Source Cameroon magazine 

Les attentats terroristes se multiplient dans l’extrême nord du Cameroun, notamment dans la zone frontalière avec le Nigeria. Plusieurs raids islamiques ont été signalés ces dernières heures. Les premiers rapports montrent que plusieurs terroristes ont été neutralisés mais aussi blessés dans le camp militaire.

G5 Sahel : le secrétariat exécutif et le Comité national de coordination du Tchad comptent renforcer leur coopération Source Tchad Info

Le  nouveau secrétaire exécutif du G5 Sahel, Tiare Yemdaogo Eric a tenu une réunion avec le Comité national de coordination des actions du G5 Sahel (CNC) ce 28 septembre. Une rencontre qui a permis de discuter sur des stratégies pour le renforcement des rapports entre entre ces deux structures.

Nigeria : des militants de Boko Haram se rendent à un groupe d’autodéfense Source RNI 

Soixante-treize membres du Jamā’at Ahl as-Sunnah lid-Da’way Wa’l-Jihād (JAS), communément appelé Boko Haram, se sont rendus à un groupe d’autodéfense au siège de la zone de gouvernement local de Damboa le lundi 27 septembre.

More Boko Haram militants surrender to vigilante group Source RNI 

Seventy-three more members of the Jamā’at Ahl as-Sunnah lid-Da’way Wa’l-Jihād (JAS), commonly referred to as Boko Haram, surrendered to a vigilante group in the headquarters of the Damboa Local Government Area on Monday, September 27.

Bombardement contre des civils: au moins 20 pêcheurs tués dans une frappe aérienne de l’armée nigériane au lac Tchad Source RNI 

Au moins 20 pêcheurs ont été tués dimanche matin lorsqu’un avion de chasse de l’armée nigériane a bombardé Kwatar Daban Masara, un village bordant le lac Tchad. Des sources militaires ont indiqué à l’AFP que la frappe aérienne était censée viser un bastion de l’État islamique d’Afrique de l’Ouest (ISWAP). Kwatar Daban Masara est un village du lac Tchad, à cheval sur le Nigeria et les voisins du Niger, du Tchad et du Cameroun. La zone est connue comme étant un bastion de l’ISWAP.

Bombing: At least 20 fishermen killed in a Nigerian army airstrike on village in Lake Chad Source RNI 

At least 20 fishermen were killed on Sunday morning when a Nigerian army fighter plane bombed Kwatar Daban Masara, a village bordering Lake Chad.

Witness says insurgents fired at plane before the bombing Source RNI 

A witness to the airstrike on Kwatar Daban Masara has told RNI that insurgents attacked the Nigerian military fighter plane first and only then did it start bombing the village.

Des membres de Boko Haram se déplacent en masse vers le Nord-Ouest au Nigeria Source RNI

Selon des sources militaires, plus de 200 membres du groupe jihadiste Boko Haram ont quitté le Nord-Est du Nigeria pour rejoindre un groupe criminel qu’ils forment au maniement des armes, à des centaines de kilomètres plus à l’ouest du pays. Selon des sources citées par l’AFP, ces combattants sont au nombre de 250 et sont arrivés dans les forêts de Rijana Chikun. Les commandants de Boko Haram seraient dépêchés sur place pour former le groupe aux maniements des armes, des canons antiaériens, des armes automatiques et à la fabrication d’engins explosifs.

Boko Haram operatives move en masse to northwest Nigeria Source RNI

More than 250 members of the Jamā’at Ahl as-Sunnah lid-Da’way Wa’l-Jihād (JAS), more commonly referred to as Boko Haram, have left northeastern Nigeria to join criminal gangs in the northwest, which they are said to be training in the handling of weapons.

Nigéria : l’Etat Islamique et des éléments Boko Haram se sont affrontés. Source : RNI 

Une bataille opposant les combattants de l’Etat Islamique et le groupe Boko Haram le lundi dernier sur l’île de Kirta Wulgo, s’est soldée par de lourdes pertes humaines, informe l’Agence France Presse.  Cette île se situe à la frontière nigériane, vers le lac Tchad. Selon l’AFP, il y aurait  plus de 100 morts des deux côtés. L’information a été confirmée par une source sécuritaire locale et deux pêcheurs de la localité.

Scores die in vicious battle between Islamic State and Boko Haram extremists Source RNI 

Scores of people died on Monday in a vicious battle between fighters belonging to the Islamic State West Africa Province (ISWAP) and the Jamā’at Ahl as-Sunnah lid-Da’way Wa’l-Jihād (JAS) on Monday on the island of Kirta Wulgo.

 

Paix et sécurité / Peace & Security

What’s behind the rising violence in Western Niger? ‘How can a poorly armed group of farmers defend itself from well-equipped terrorist fighters?Source: The New Humanitarian 

A regional franchise of the so-called Islamic State is stepping up attacks against civilians in western Niger. This article is the first of two reports exploring what’s driving the crisis and the limitations of efforts to address it.

9/11 and Africa: Reflecting on Two Decades of U.S.-Africa Policies and Interests  Source Foreign Policy Research Institute 

The al Qaeda terrorist attacks of September 11, 2001, reshaped U.S. and international security policies and signalled a new era in broader global relations. The attack—along with many others that followed in Europe and Africa—spawned an increased emphasis on counter-terrorism policies at national, regional, and continental levels, as well as changes in global security and policymaking structures. Although many countries had experienced terrorism before 9/11, the prevention of terrorism became a distinguishable phenomenon after 9/11 as it became one of the main security concerns of governments and regional and international security institutions.

UNGA 76: Nigeria seeks UN support against counter-terrorism, violent extremism Source Vanguard 

The National Security Adviser (NSA), retired Maj.-Gen. Babagana Monguno has solicited the support of the UN Office of Counter-Terrorism (UNOCT) to tackle the scourge of terrorism and violent extremism in Nigeria and the West African sub-region. Monguno told the News Agency of Nigeria (NAN) in New York that Nigeria and the sub-region needed the international community to support and sustain the country’s efforts in the fight against terrorism and insurgency.

Muhammadu Buhari: ‘We no spare any efforts to fight Boko Haram although dem still dey active’ – President Buhari tell UN General Assembly Source BBC (pidgin)

Nigeria President Muhammadu Buhari say di kontri no spare any efforts for di way e take dey address di mata of terrorism wey Boko Haram and Banditry dey ginger for di Northern part of di kontri.

Tchad : une réforme de l’armée vise à en doubler les effectifs d’ici. Source RFI 

Face aux nombreux défis sécuritaires auxquels il est confronté, le Tchad veut lancer une nouvelle réforme de l’armée pour augmenter entre autres ses effectifs et les faire passer en 2022, de 35 à 60 000 hommes. Pour cela, il a fait adopter vendredi dernier par l’Assemblée nationale sortante qui devait être dissoute le lendemain, une ordonnance portant statut général des militaires des forces de l’ordre et de sécurité.

La France s’enlise au Sahel. Source Le Monde diplomatique 

«La guerre de libération du Mali est finie. Elle a été gagnée », affirmait M. Jean-Yves Le Drian le 20 mars 2014, quatorze mois après le déclenchement de l’opération « Serval ». « L’action des forces françaises, poursuivait le ministre de la défense français, a permis à ce pays de retrouver sa souveraineté, ses institutions démocratiques, que des élections aient lieu, et qu’il y ait une fierté d’appartenance malienne qui se retrouve » (Radio Monte-Carlo, 20 mars 2014).

Les deux visages du djihad. Source Le Monde-diplomatique 

Des groupes terroristes comme Al-Qaida et l’Organisation de l’État islamique (OEI) ont salué l’action des milices armées au Sahel et la victoire des talibans en Afghanistan. Mais, loin de s’expliquer par une guerre sainte planétaire, ces conflits obéissent à une logique propre, territorialisée. Un recours exclusif à la force n’en viendra donc pas à bout.

Au Sahel, l’aide française au développement arme des militaires accusés d’exactions. Source MEDIAPART

Sous prétexte d’aide au développement, Expertise France, une future filiale de l’Agence française de développement, fournit des armes et des formations à des militaires accusés d’exactions contre des civils au Sahel. Au cours de l’année 2020, 46 blindés flambant neufs ont été fournis au Mali, au Niger, au Tchad, à la Mauritanie et au Burkina Faso. Ces véhicules militaires, des « Bastion » fabriqués par la société française Arquus, ont été livrés dans l’objectif de soutenir la force militaire conjointe, dite « G5 Sahel ».

Mali ‘forced to find solutions’ faced with French troop reductions, PM tells RFI. Source: RFI 

Mali’s Prime Minister Choguel Maiga has defended comments he made before the UN General Assembly on Saturday that France had abandoned his country in mid-flight with the “unilateral” decision to reduce the number of French troops in the country. Speaking to RFI and France 24, he also said Mali could push back presidential and legislative elections from late February.

Face aux crises au Sahel, le dirigeant malien préconise un mandat plus robuste pour la mission de l’ONU. Source News UN 

Le Premier ministre malien s’exprimait au 5ème jour de la semaine de haut niveau de l’Assemblée générale. Après avoir été tenue virtuellement l’année dernière en raison de la pandémie de coronavirus, l’assemblée de cette année propose des activités « hybrides » qui incluent des dirigeants en personne et des participants virtuels.

Centre sahelien d’analyse des menaces et d’alerte precoce (CSAMAP) : Les acteurs se penchent sur son opérationnalisation à Ouagadougou Source Africa news

Le Secrétariat Exécutif du G5 Sahel (SEG5S), en partenariat avec le Bureau des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), a organisé du21 au 23 septembre 2021, à Ouagadougou, un atelier de réflexion sur l’opérationnalisation du Centre sahélien d’analyse des menaces et d’alerte précoce (CSAMAP) et la première session de son comité de pilotage.

Forum Links Insecurity In West Africa To Global Warming Source The Tide

The present challenges of insecurity in the West Africa region has been linked to global warming. This was one of the issues discussed at  a security seminar organised by Coastal Awareness Initiative in Port Harcourt.
The seminar also warned against further vandalisation of oil and gas facilities in the region.

Buhari thanks U.S. for support in fight against terrorism Source Premium Times 

Support by the United States of America has made a great difference in Nigeria’s efforts to stamp out terrorism within its borders, President Muhammadu Buhari has said. Meeting Friday in New York with Ambassador Linda Thomas-Greenfield, Permanent Representative of America to the United Nations, the president indicated that America’s support was a morale booster to the military, and people of Nigeria in general.

L’offensive diplomatique togolaise au Sahel en questions Source Deutsche Welle 

L’activisme actuel togolais est critiqué par certains qui craignent que l’influence du pays soit trop faible. Le Togo veut oeuvrer avec d’autres acteurs locaux internationaux à la préservation de la sécurité au Sahel. C’est ce qu’a annoncé Robert Dussey, le ministre togolais des Affaires étrangères, en cette fin septembre. Lomé considère que sa sécurité passe par une stabilisation de la région. Le pays déploie par ailleurs beaucoup d’efforts contre la propagation djihadiste au Nord.

 

Humanitaire/ Humanitarian

Insecurity in Nigeria: World risks humanitarian crisis of 200 million people – African youth leader, Aina Segun. Source: Daily Post 

The coordinator of the African Youth Union Commission, AYUC, Aina Segun Aina, has lamented the deteriorating security situation in the country, stating that the world is risking the humanitarian crisis of the entire Nigerian population. In an exclusive interview with DAILY POST in Abuja, Mr Aina claimed that Nigeria had not experienced the level of insecurity currently bedeviling the entire nation since its independence in 1960. He said, “The security situation in Nigeria is arguably at its worst and most dangerous time in the history of the country, while we do not underestimate the works and efforts of the military and security agents at this time, it is important to note that the solution to this menace is not only to physically tackle the challenges, but also to carefully listen to other plights of Nigerians.”

La situation humanitaire au Sahel s’aggrave rapidement et de manière significative. Source OCHA 

La pauvreté endémique, le changement climatique, la violence, l’insécurité alimentaire chronique et la malnutrition continuent d’entraîner des niveaux de vulnérabilité extrêmes. Le contexte devient de plus en plus instable et sujet à des chocs et des risques naturels, mettant des millions de personnes en danger. Dans les régions touchées par des conflits, les civils sont confrontés à une crise de protection de plus en plus dramatique. Des millions de personnes ont dû fuir leur foyer. L’insécurité et la violence menacent les vies et les moyens de subsistance, multiplient les violations des droits de l’homme et mettent en péril la cohésion sociale.

Humanitaire : UNHCR et CICR appuient la construction d’abris au Lac Source RNI 

Les deux organisations humanitaires à savoir l’UNHCR et le CICR ont organisées à Bagasola un atelier de formation sur les techniques de construction d’abris, la planification de site, la gestion et l’administration de site et  la protection de l’environnement. Après trois jours de travaux, l’atelier s’est achevé ce 27 septembre. L’objectif est d’améliorer les conditions de vie des personnes vulnérables. La province du Lac Tchad est en proie depuis quelques années à une crise humanitaire avec des déplacements qui continuent d’être enregistrés et qui imposent une situation d’urgence

Lutte contre la faim : le Tchad appelle à la mobilisation internationale Source Alwihda Info

Le président du Conseil militaire de transition (CMT) a lancé 26 septembre un appel solennel à la Communauté internationale pour une mobilisation accrue en faveur de l’Afrique en général, et des pays du Sahel confrontés à des multiples défis qui exacerbent les souffrances des populations. Il s’est exprimé dans une déclaration prononcée à l’occasion du sommet mondial sur les systèmes alimentaires.

Le Tchad risque de “déboucher sur une crise environnementale sévère”, prévient l’ADHET Source Alwihda info

L’Alliance des défenseurs des droits humains au Tchad (ADHET) a pris part du 3 au 11 septembre 2021 à Marseille (France) au congrès mondial sur le thème : “pressions anthropiques et enjeux de conservation de l’environnement dans la province du Lac à l’horizon 2030 : quel modèle de résilience pour un environnement protégé par des populations acteurs du développement durable ?”

 

Stabilisation & Développement économique / Stabilization & Economic Recovery

Sokoto, carrefour commercial dans le nord du Nigeria, paralysé par l’insécurité.  Source TV5monde  

Sur l’une des routes empruntées par les caravanes de dromadaires à l’époque du commerce transsaharien, la ville de Sokoto est toujours, deux siècles plus tard, un carrefour commercial majeur pour des millions de personnes vivant dans l’extrême nord-ouest du Nigeria.

Lutte contre le terrorisme : Le président de l’Assemblée nationale demande de continuer la guerre sans mettre en veilleuse les questions de développement. Source ANP Niger 

Le président du parlement Nigérien, M. Seini Oumarou en ouvrant les travaux de la deuxième session ordinaire au titre de l’année 2021 dite session Budgétaire, a demandé aux pays du Sahel de continuer la guerre sans mettre en veilleuse les questions de développement.

Sahel : et si la solution passait aussi par les systèmes alimentaires ? Tribune. Source Le Point 

À côté de la réponse politique et militaire, il convient de penser à un contre-feu économique à même de prévenir les conflits.Au Niger, Sahel Délices fabrique des jus, tisanes, confitures et farines infantiles. C’est un exemple de réussite d’une PME dans la transformation agroalimentaire. À l’image de sa fondatrice, Ma Rouckya Bachir, beaucoup d’entrepreneurs ont compris l’énorme potentiel des filières agroalimentaires au Sahel. La communauté internationale en prend également conscience ; comme la Banque africaine de développement (BAD) qui va appuyer au Mali la création d’agropoles pour créer plus de valeur ajoutée, mais aussi des emplois décents et durables en faveur des femmes et des jeunes.

North-east: Group backs call for new economic agenda. Source: The Blue Print 

The Northeast Unity Forum (NEUF) has lent its weight behind recent calls for the economic revival of the six states of Northeast. A media statement signed by the group’s Chairman Mohammed Sani and issued to newsmen on Tuesday said, “the Northeast governors need to really redouble their effort by adopting the Bauchi state’s economic model, to rescue the region”.

Borno governor lays foundation of NNPC gas turbine power plant in Maiduguri.Source: The HumAngle 

Following incessant attacks on power installations in Borno State, Northeast by insurgents, Nigerian Government has initiated an emergency power plant to salvage the situation. Babagana Zulum, Governor of Borno State,  Northeast Nigeria on Thursday, Sept. 30 laid a foundation block for the construction of a 50-megawatt gas turbine, an emergency power project initiated by the Nigerian Government for Maiduguri, the state capital. The project was idealised by the Nigeria National Petroleum Company (NNPC), the state owned oil company, as an emergency intervention to cushion the problem of power outage in the state capital and environs. Maiduguri was thrown into darkness in Jan. 2021 following an attack on a major high tension power line by Boko Haram insurgents.

Tchad : des projets ambitieux de SOS Sahel International pour le développement durable. Source Alwihda  

Le ministre de l’Économie, de la Planification du développement et de la Coopération internationale, Dr. Issa Doubragne, a reçu le 28 septembre le délégué général de SOS Sahel International France, Remi Hemeryck. Ils ont échangé sur le développement durable, la lutte contre le changement climatique et la lutte contre le chômage. SOS Sahel International France apportera son expertise notamment pour la mise en place de cinq spots de diversification agricole et la valorisation des ressources naturelles pour un système agricole résilient et plus adapté aux évolutions du climat.

Tchad : 3000 cartes nationales d’identité remis aux déplacés internes dans le Lac. Source Journal du tchad 

Le 28 septembre 2021, L’ANATS a remis des cartes nationales d’identité aux déplacés internes de Bagasola. Ce projet entre dans le cadre de l’éradication de l’apatridie au Tchad d’ici 2024.

L’Agence Nationale des Titres Securisés (ANATS) a procédé à la distribution des Cartes Nationales d’Identité aux personnes déplacées à Bagasola (province du Lac). L’information est donnée par le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Ce projet relève du, « soutien à la nationalité et prévention de l’apatridie pour les personnes vivant au Tchad ». Plus de 5000 personnes sont ciblées pour la première phase.

Gestion des frontières au Sahel : une nouvelle approche pour faire face aux multiples défis dans le contexte de la Covid-19 Source Actu Niger

Le Palais des Congrès de  Niamey a abrité, mardi 28 septembre 2021, l’atelier de lancement d’une étude sur la gestion des frontières dans la région du Sahel dans le contexte de la Covid-19. L’initiative qui est  conjointement menée par l’Organisation internationale pour les Migrations (OIM) et l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) vise à explorer  les points d’entrée pour renforcer la paix et la stabilité de la région du Sahel dans la gestion des frontières et aussi à identifier les interventions efficaces pour créer la confiance entre les communautés et les autorités nationales engagées dans le même domaine dans le contexte de la pandémie du Covid-19.

Pays du bassin du lac Tchad : développement d’un programme de stabilisation par et pour les Africains. Le cas de la région Extrême-Nord du Cameroun Source IRIS

La région Extrême-Nord du Cameroun a subi en 2015 les embardées de l’extrémisme violent commises par Boko Haram avec pour conséquences, outre des épisodes meurtriers, déplacements de populations, déterritorialisation de l’État, désorganisation des services de bases… des conditions fragiles qui peuvent favoriser un regain de tensions voire un retour de Boko Haram et ses séides. Dans ce contexte, depuis 2018, les pays du Bassin du lac Tchad ont décidé de mutualiser leurs compétences pour favoriser, par étapes, le retour de la stabilité. Dans cette architecture endogène, qui combine interventions armées et sursauts politiques, le PNUD intervient en qualité de facilitateur.

%d blogueurs aiment cette page :