Paix et sécurité

La mort de Shekau et la question de la stabilité dans le bassin du lac

Samedi 5 juin, l’émission Kura Bari reviendra sur la disparition de Abubakar Shekau au Nigeria.  Blessé grièvement lors d’une tentative de suicide pour éviter d’être capturé par des djihadistes rivaux liés à l’Etat islamique dans le nord-est du Nigeria au mois de mai, Shekau serait finalement mort.

Selon les informations reçues, plusieurs combats ont été menés par son groupe avec le rival Etat islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap) avant que Abubakar Shekau et plusieurs de ses hommes soient coincés dans la forêt de Sambisa. Shekau se serait tiré une balle dans la poitrine pour éviter d’être capturé vivant. Emporté par ses éléments, il aurait survécu. Mais ce 21 mai, beaucoup de journaux locaux du Nigéria et d’autres médias internationaux, l’ont annoncé pour mort. Est-il vraiment mort ? Quelle seront les conséquences sur la stabilité dans le Bassin du Lac Tchad ?

Ces questions sont au centre de notre émission de débat Kura Bari qui sera diffusée sur nos ondes ce samedi. En ce qui concerne sa mort, Dr Remadji Hoinathy, chercheur à l’institut d’étude sécuritaire pour l’Afrique de l’Ouest, le Sahel et le Bassin du lac Tchad, a déclaré que Shekau n’a été tué ni par l’armée nigériane, ni par la Force Multinationale Mixte FMM, mais bien par l’État Islamiste ISWAP qui occupe désormais tout le terrain. Dr Remadji tire la sonnette d’alarme.  Le temps n’est pas aux réjouissances après  la mort de Shekau car il faut  plutôt craindre l’occupation du groupe ISWAP dans cette zone.

Écoutons Dr Remadji au micro de Mht Moustapha Mainou.

Dr Remadji appelle les militaires à ne pas se concentrer que sur les aspects militaires mais de prendre en mains les questions de gouvernance et de développement afin de pouvoir en finir avec l’insécurité.

Écoutons-le une fois de plus au micro de Mht moustapha Mainou.

 

Pour écouter l’intégralité de l’émission, rendez  vous les samedi et dimanche à partir de 8h30mn sur FM et  sur notre Appli www.ndarason.com.

%d blogueurs aiment cette page :