Actualité Société

Il est important d’apprendre sa langue maternelle à son enfant, selon le linguiste Allamine Mahamat Abba Seid.

 

Il est très important d’apprendre sa langue maternelle à ses  progénitures, ont affirmé jeudi quelques habitants de Guim à radio Ndarason Internationale.

Guim est un village situé dans la sous-préfecture de Liwa, dans la province du  lac Tchad.

Interrogé en marge de la journée internationale de la langue maternelle célébrée le 21 février de chaque année, les habitants de Guim ont déclaré que la langue maternelle représente l’identité d’une personne.

Elle renforce les liens sociaux car, elle crée l’amour entre les familles et les communautés, ont ajouté les habitants de Guim.

Selon le linguiste Allamine Mahamat Abba Seid, interrogé par Radio Ndarason Internationale, la langue maternelle s’apprend dès la naissance. Il a fait remarquer également qu’elle joue un rôle important dans la vie et la personnalité de tout individu.

Le Tchad compte cent quarante-quatre langues locales auxquelles s’ajoutent les deux langues officielles du pays qui sont le français et l’arabe classique.

En effet, une forme d’arabe appelée arabe tchadien sert de langue véhiculaire surtout dans le nord du pays.

Le français qui, a été introduit dans les écoles tchadiennes à partir de 1911 et qui est la langue officielle du pays depuis son indépendance, est la langue de l’administration et de l’éducation bien qu’elle ne soit la langue maternelle que d’une minorité. C’est une langue qui jouit d’une grande vitalité et qui est la langue véhiculaire du sud du pays.