Humanitaire

Les femmes enceintes et enfants bénéficient d’un appui médical des organisations gouvernementales et non gouvernementales dans l’Etat de Borno.

 

Les femmes enceintes et enfants bénéficient actuellement, d’un appui médical des organisations gouvernementales et non gouvernementales dans l’Etat de Borno, au nord-est du Nigeria.

Selon Fati Bukar, médecin à l’unité anténatale de la clinique Jiddari de Maiduguri , ce projet est financé par la banque mondiale. Elle a indiqué que les femmes enceintes sont consultées et prises en charges gratuitement. L’objectif d’après elle, est de réduire le taux de mortalité néonatale.

D’après Fati Bukar, malgré les multiples appels lancés aux femmes pour aller se faire vacciner, certaines femmes résistent toujours. « C’est pourquoi nous avons décidé d’accompagner la consultation pénale par la vaccination afin d’atteindre le plus de femmes que possible. », a fait remarquer le médecin.

 

Quelques bénéficiaires interrogés ce lundi par Radio Ndarason Internationale ont remercié les initiateurs du projet. Elles déclarent que les soins sont gratuits et la prise en charge est meilleure.  Pour ces femmes, il est indispensable que toutes les femmes enceintes aillent massivement se faire consulter pour préserver leur santé et celle de l’enfant en leur sein. L’une des femmes a dit avoir fait sa visite à seulement quatre mois de grossesse.  Ensuite, les médecins lui donnaient un délai pour la prochaine visite qu’elle respectait scrupuleusement, a fait remarquer la femme. Selon elle, ces organisations ont des matériels médicaux de pointe qui leur permettent d’assurer un meilleur traitement et suivi médical aux patientes. Elle a également rappelé que, des produits pharmaceutiques sont mis gratuitement à la disposition des femmes  après l’accouchement.

 

A Borno, huit centres de santé dans trois zones de l’Etat de Borno sont  ouverts par  l’ONG, Alima, d’après un rapport de cette organisation. D’après elle, depuis le début de l’année 2017,  les équipes médicales ont traité plus de cinq mille six cent enfants  malades et fourni des soins prénatals et post-natals à plus de trois mille huit cents  enceintes.