Humanitaire

Difficile situation des réfugiés nigérians à Diffa.

 

Les réfugiés nigérians à Diffa demandent  aux organisations gouvernementales et non gouvernementales  de leur apporter un appui humanitaire pour l’amélioration de leur condition de vie.  La région de Diffa est située au Sud-est du Niger, près de la frontière  du Nigeria.

Selon quelques réfugiés interrogés  ce lundi par Radio Ndarason Internationale, il y a insuffisance de vivres alimentaires  dans leur camp. Ils ont affirmé que la plupart d’entre eux viennent du gouvernement local d’Abadam dans l’État de Borno. C’est dans le Nord-est du Nigéria. Ils  ont  déclaré manquer d’abris où dormir.

D’après l’un des réfugiés, il y a également des problèmes sécuritaires. Toujours selon lui, depuis leur arrivée au Niger, ils n’ont reçu aucune aide des organisations gouvernementales et non gouvernementales. Il déclare : « Dieu seul qui nous a aidé. Nos enfants n’ont pas eu la chance de fréquenter par ce que nous n’avons pas les moyens de les inscrire »

D’après Usman Kachallah, le directeur de l’agence nationale de gestion des urgences de sauvetage et les opérations (SEMA),  le gouvernement fédéral nigérian est informé de leur situation. Il a indiqué que le gouvernement de l’État et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR)  viennent de mettre  un comité chargé de leur rapatriement.

Selon le secrétaire du gouvernorat de Diffa, cité  par les médias internationaux en 2014, on estime à cent mille le nombre des réfugiés dans la région de Diffa. Il a indiqué que l’afflux massif des populations en provenance du Nigéria constitue une charge très lourde pour le pays.