Actualités Agriculture et élevage Société

Fait du Jour / Société : La flambée du prix du carburant impacte les activités agricoles au Lac

Un champ de culture maraîchère dans la Province du Lac/CP Mbodou Hassan

Par Abdoulaye Issa Kanembou / Dans la province du Lac, l’essence et le gasoil se raréfient et leur prix devient de plus en plus élevé. Cela inquiète les agriculteurs qui utilisent des motopompes pour les cultures maraîchères. Ces derniers font face à d’énormes difficultés dues à la flambée du prix du carburant sur les marchés.

Le litre d’essence ne se vend plus à 600 FCFA, prix ordinaire. Il est passé à 1000F , voire même le double, 1200 FCFA. Ce qui oblige les agriculteurs à ne plus utiliser leurs motopompes. Certaines paysannes ont même réduit leurs parcelles agricoles et d’autres dont les moyens financiers sont limités ne savent plus à quel saint se vouer, témoigne Moussa Mbami.

Un coup dur pour les agriculteurs confrontés à des questions sans réponse. Sur les différents marchés hebdomadaires du département de Fouli (province du Lac), sillonné par un de nos reporters, la flambée des prix du carburant a impacté les produits des cultures maraîchères. Fouli est en effet l’un des cinq départements de la province du Lac ou l’on pratique plus de cultures maraichères.

Champ culture maraîchère à Fouli/ CP Abdoulaye Issa

Pourtant, ce département compte des milliers de personnes vulnérables qui vivent grâce à l’agriculture.  Mais, avec l’augmentation du prix du carburant ces dernières semaines, les activités agricoles tournent au ralenti, confie Abakoura Ali, un commerçant.

Un vendeur informel du carburant, interrogé, laisse entendre que cette hausse du prix est due à la source de ravitaillement et à la dégradation de la route. « Il y a manque peut-être de production depuis la raffinerie de Djarmaya, ce qui a aussi causé la hausse de prix ».

La situation actuelle inquiète la population du Lac. Selon les témoignages de quelques paysans contactés par RNI, les cultures commencent à sécher. Et si rien n’est fait pour juguler cette crise due à la pénurie du carburant, la famine risque de sévir dans certains départements. Ils demandent par conséquent aux autorités de trouver une solution afin d’éviter les conséquences qui découleraient de cette situation.

About the author

Abdoulaye Issa Kanembou

Abdoulaye Issa Kanembou, journaliste producteur en langue Boudouma.
Il a rejoint à la radio NDARASON depuis 2019.
Il est producteur de l’émission Chemin de la paix, animateur et présentateur en langue Boudouma.
A travers les émissions interactives qu’il anime, il aime débattre avec les auditeurs notamment sur le sujet de paix et sécurité et de cohabitation pacifique. Il aime le sport et la culture.

%d blogueurs aiment cette page :