Société

Facebook et des associations luttent contre les contenus relatifs aux abus sexuels sur les enfants

C’est avec des associations telles que House of Africa, Association Freedom du Tchad, Association for Peace and Development in Africa – APDA du Cameroun, le Centre d’Information et de Formation en matière de Droits Humains en Afrique – CIFDHA du Burkina Faso, la Commission de Protection des Données Personnelles du Sénégal et Peace One Day Mali, que Facebook s’est associé pour cette campagne qui vise à lutter contre les abus sexuels sur les enfants. Le message clé, véhiculé par les promoteurs de cette campagne est : Signalez-le. Ne le partagez pas.

L’objectif principal est de prévenir la diffusion en ligne de contenus liés à des abus sexuels sur les enfants et amener le public à signaler ce type de contenu sur les applications de la famille Facebook. Facebook et les associations veulent sensibiliser  avec des messages sur les raisons pour lesquelles le fait de partager ou de re partager ce type de contenu, nuit aux enfants.

Un rapport de recherche publié par Facebook, après consultation avec des experts en matière d’exploitation des enfants du National Center for Missing and Exploited Children (NCMEC),  indique que 75 % des personnes qui partagent du matériel pédopornographique n’ont pas l’intention de nuire à un enfant, mais le font pour d’autres raisons, qui peuvent être de l’indignation ou de l’humour. Ces motifs interpellent sur l’importance de sensibiliser et d’expliquer que le partage de ce type de contenu est nuisible. Pour cette campagne, Facebook a développé avec ses partenaires une vidéo qui informe sur la problématique des contenus liés aux abus visant des enfants.

 

%d blogueurs aiment cette page :