Environnent

Les Etats Unis d’Amérique au côté du Tchad pour  la protection des éléphants.

Le gouvernement Américain, à travers son ambassade au Tchad, a remis mardi  deux véhicules 4 x 4 et 28 colliers GPS  à l’université de N’Djamena au Tchad. C’est en appui au projet d’étude et de suivi écologique dans le cadre de la lutte anti-braconnage des éléphants au Tchad par cette institution universitaire.

Selon David Houdeingar Ngarimaden, ministre tchadien de l’enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation, ce projet vise à initier un système national de connaissance et de suivi écologique au Tchad.   Le ministre dit également  que les scientifiques, chercheurs et étudiants tchadiens se mobiliseront au tour de ce projet afin d’apporter une réponse au problème du braconnage des éléphants au Tchad.

Selon le fonds international pour la protection des animaux, IFAW, les populations d’éléphants ont diminuée de 40% ces dernières années  au Tchad. Elle  passe  de 4000 individus en 2006 à environ 2500 en 2010. L’ivoire des éléphants abattus transite par l’Afrique de l’Ouest  et/ ou  l’Afrique centrale à destination des marchés d’Asie et d’Europe, et la plus part du temps, l’argent issu de ce trafic permet l’achat  d’armes pour alimenter les conflits régionaux tels que ceux observés dans la région du Darfour, au Soudan et en République Centrafricaine précise l’IFAW.