Press Review

Press Review September 17, 2021

Actualités regionales / Regional News

Nigerian troops arrest high-profile Boko Haram member. Source The Citizen 

The soldiers raided a market where terrorists buy materials to manufacture improvised explosive devices and seized Yawi Modu.  The army also arrested traders selling urea fertilisers to the terrorists. Modu, a commander who had been on the lists of wanted terrorists, was arrested in Damboa, North East Borno State.The Nigerian army has been conducting operations to  decimate fighters of Boko Haram many of whom have been pushed to the fringes of Lake Chad region which borders with Chad, Niger and Cameroon.

Nigerian army arrests wanted Boko Haram top commander.  Source The Premium Times

The Nigerian Army has said its troops have arrested a top commander of Boko Haram, Yawi Modu, recently declared wanted by the force. In a statement on Thursday in Abuja, the Army spokesperson, Onyema Nwachukwu, a brigadier general, said the troops also raided an Improvised Explosive Device (IED) materials hub in Borno and Yobe States. The arrest of the commander comes even as several members of the terrorists group have repented and handed over themselves and families.

 Air chief in Maiduguri, Yola, charges troops to sustain onslaught against insurgents. Source Blueprint 

The Chief of the Air Staff (CAS), Air Marshal Oladayo Amao, has charged personnel of the Air Component of Operation HADIN KAI (OPHK) to sustain the current onslaught against terrorists and insurgents in the North-East. A statement by Director of Public Relations and Information Nigerian Air Force (NAF) Air Commodore Edward Gabkwet on Saturday 11th September 2021, said Amao gave the charge while on an operational visit to frontline troops of 105 Composite Group, Maiduguri and 103 Strike Group, Yola.

Ten Dead As Nigerian Air Force Fighter Jet Targeting Boko Haram ‘Accidentally’ Bombs Yobe Village. Source Sahara Reporters

Tragedy struck in the fight against terror group, Boko Haram, on Wednesday, when a fighter jet involved in the counter-insurgency operation in the North-East bombed a village in Yunusari Local Government Area of Yobe State, killing at least 10 villagers.

EXCLUSIVE: Many Nigerian Soldiers Killed In Fresh Boko Haram Ambush In Borno. Source Sahara Reporters

Ayet-to-be confirmed number of soldiers have been killed and several others missing after an ambush by militants from the Islamic State-backed faction of Boko Haram, the Islamic State West Africa Province (ISWAP), formerly known as Jamā’at Ahl as-Sunnah lid-Da’wah wa’l-Jihād in Borno State. SaharaReporters gathered that the attack took place in Monguno on Thursday.

 Sahel : quand le GSIM recrute des enfants. Source Jeune Afrique

Dans un rapport publié ce lundi 13 septembre, Amnesty International s’inquiète du fait que les groupes jihadistes enrôlent de plus en plus de jeunes garçons, notamment dans la zone dite des trois frontières. Assiste-t-on à une inflexion de la stratégie de certains groupes jihadistes dans le Sahel, et plus particulièrement au Niger ? L’ONG Amnesty International révèle dans un rapport que, prospérant sur la pauvreté, les pénuries alimentaires et le manque de perspectives économiques, le Groupe de soutien à lislam et aux musulmans (GSIM) recrute de plus en plus d’adolescents.

Armed groups killing, recruiting more children in Niger: Amnesty. Source News24

Increasing numbers of children are being killed or targeted for recruitment by armed groups in conflicts raging at Niger’s borders with Mali and Burkina Faso, Amnesty International said in a report published Monday. Amnesty blamed the Islamic State in the Greater Sahara (ISGS) and the al-Qaeda-affiliated Jama’at Nusrat al-Islam wal-Muslimin (JNIM), for causing the “devastating impact on children” in the region. Witnesses said JNIM has picked out males aged 15 to 17, and possibly younger, as recruits, offering bribes of food, money, and clothes.

Niger : Amnesty International alerte sur le recrutement d’enfants par des groupes armés Principalement dans la région de Tillabéri. Source AMNESTY INTERNATIONAL 

L’organisation non gouvernementale Amnesty International a alerté la communauté internationale, dimanche, contre le recrutement des enfants par des groupes armés opérant dans la région nigérienne de Tillabéri, près de la zone des “trois frontières”.

Dans un rapport intitulé « Je n’ai plus rien, à part moi-même », l’ONG a déclaré que “de plus en plus d’enfants sont tués ou ciblés pour être recrutés par des groupes armés dans le contexte du conflit qui fait rage au Niger, aux frontières avec le Mali et le Burkina Faso”.

At least three gendarmes killed in Burkina Faso. Source News24

Suspected jihadists killed at least three gendarmes in Eastern Burkina Faso on Sunday and several more officers are missing, security sources and local officials said. The attack took place as they were escorting a team from the Boungou mining group. A source confirmed that the search to find the missing team members is on and to track down the attackers.

Hundreds of civilians killed, thousands displaced in jihadist attacks in Burkina Faso. Source RFI 

The NGO also expressed alarm at the increase in the number of displaced people in recent months, with more than 275,000 people “forced to flee a new outbreak of violence” since April. According to the NRC, an average of 55,000 people have been forced to flee their homes each month since April, almost three times the average monthly figure between October 2020 and March 2021. In total, more than 1.4 million people have been forced to leave their homes in Burkina Faso due to the attacks.

 Sahel : “il ne peut y avoir de solution purement militaire aux conflits”. Source ALGERIE PRESSE SERVICE 

GENEVE – La Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, a affirmé lundi qu’il ne pouvait y avoir de solution purement militaire aux conflits du Sahel, une région qui fait face à de nombreux problèmes d’inégalités de pauvreté et de discrimination, estimant que le maintien de la paix nécessitait des approches fondées sur les droits de l’homme.

Sahel: les terroristes ont encore tué ce week-end au Burkina, Mali et Niger. Source Wakat sera 

Les terroristes opèrent avec récurrence cette dernière décennie dans la zone du Sahel où ils ont fait des milliers de militaires et civils tués notamment au Mali, Niger et Burkina Faso, devenu le ventre mou de cette partie de l’Afrique. Ce week-end, les groupes armés ont fait des attaques dans ces trois pays, tuant 13 personnes dont trois gendarmes burkinabè.

Cinq militaires maliens ont été tués dans une embuscade. Source VOA 

Au Mali, cinq militaires maliens ont été tués dimanche dans une embuscade tendue par des jihadistes dans le cercle de Macina, dans le centre du pays, a annoncé l’armée.

Mali : 318 personnes enlevées entre janvier et août 2021. Source Maliactu 

Quelques 318 personnes ont été enlevées au Mali, entre janvier et août 2021, a indiqué, mercredi, l’Organisation Armed Conflict Location & Event Data Project (ACLED) dans un rapport publié sur le site de l’Institut d’Etudes de Sécurité (ISS).

Insécurité : « Plus de 300 enlèvements en 8 mois ». Source Malijet 

935 enlèvements ont été enregistrés au Mali depuis 2017 dont 318 pour la seule période de janvier à août 2021. C’est ce qui ressort d’un rapport de l’institut d’études de sécurité (ISS) publié mercredi 8 septembre 2021. Le document indique que 97% des civils enlevés depuis 2012 sont des Maliens. 62% des enlèvements ont eu lieu dans les régions de Mopti et Ségou

Burkina Faso : au moins cinq morts dont quatre gendarmes dans une embuscade dans l’Est (médias). Source Maliactu 

Au moins cinq personnes dont quatre gendarmes burkinabè ont été tuées, dimanche, dans une embuscade tendue par des hommes armés non identifiés contre une escorte de la mine d’or de Boungou dans l’est du Burkina Faso, ont rapporté lundi des médias burkinabè citant des sources sécuritaires.

Terrorisme au Niger : le président Bazoum à Tillabéry avec les personnes revenues au village. Source RFI

Le président nigérien Mohamed Bazoum a achevé, samedi 11 septembre, une visite de deux jours dans la région du fleuve Niger à Tillabéry. Le chef de l’État s’est rendu non loin de la frontière malienne, dans la zone d’Anzourou, en proie à des attaques djihadistes depuis 2015. Il a tenu à se rendre au chevet des personnes revenues dans 23 villages après avoir fui les exactions. Comme à Baroua, dans la région de Diffa, ces populations sont retournées dans leurs villages sécurisés par l’armée.

Au Niger, la menace d’une crise alimentaire s’ajoute à la peur des attaques jihadistes. Source TV5 

“Les terroristes ont tué nos maris, ils ont brûlé nos vivres, ils ont emporté notre bétail”. Comme de nombreux habitants de l’Anzourou, dans l’ouest du Niger, le quotidien de Maïmouna Moukaïla est rythmé par des attaques jihadistes meurtrières qui font désormais planer la menace d’une crise alimentaire.

Les habitants d’Anzourou pris entre la faim et les attaques djihadistes. Source VOA 

Dans l’ouest du Niger, le quotidien de nombreux habitants de l’Anzourou est rythmé par des attaques jihadistes meurtrières qui font désormais planer la menace d’une crise alimentaire. “Les terroristes ont tué nos maris, ils ont brûlé nos vivres, ils ont emporté notre bétai. Nous n’avons plus de vie”, soupire, drapée dans un grand voile blanc, Maïmouna Moukaïla, une habitante d’Anzourou.

La population d’Anzourou demande au Président de la République de maintenir l’interdiction de circulation des motos. Source Actu niger

Les ressortissants de la commune rurale d’Anzourou, dans la Région de Tillabéry, interviewés par une équipe de l’Agence Nigérienne de Presse (ANP) ce samedi 11 septembre 2021, ont désapprouvé la levée de l’interdiction de la circulation des motos dans la région de Tillabéry et ont, en conséquence, demandé au Chef de l’Etat, en visite dans la région, le maintien de cette interdiction.

Niger: après Diffa, Tillabéry retrouve ses déplacés. Source Wakat Séra

Après la région de Diffa, où plus de 26 000 déplacés ont effectué leur retour au bercail dans une zone auparavant soumise aux attaques meurtrières et rapts de bétails opérés par les éléments de Boko-Haram, ce sont 23 villages de la région meurtrie du fleuve Niger, dans la zone des Trois Frontières, qui ont retrouvé leurs habitants.

Des localités du Centre sous le «diktat» des présumés djihadistes. Source Malijet 

La loi islamique ou «charia» est de plus en plus imposée aux populations des villages de Sobé, Atta, Ambiri, Sa et Kormou dans le cercle de Youwarou par des présumés djihadistes. Entre angoisse et impuissance, les habitants de ces localités où sont présents ces hommes armés, dénoncent ces mesures restrictives.

Sahel : Les forces françaises ont tué le chef du groupe Etat islamique au Grand Sahara. Source  le Figaro

LUTTE CONTRE LE DJIHADISME L’EIGS est l’auteur de la plupart des attaques dans la zone dite des « trois frontières », à cheval sur le Mali, le Niger et le Burkina Faso

Sahel : que sait-on de la mort d’al-Sahraoui, chef du groupe État islamique au Grand Sahara ? Source Maliweb 

Adnan Abou Walid al-Sahraoui a été tué par une frappe de Barkhane, il y a quelques semaines, selon le président français. L’annonce en a été publiée sobrement sur le compte Twitter d’Emmanuel Macron un peu avant 1h du matin, ce jeudi 16 novembre 2021. Adnan Abou Walid al-Sahraoui et le groupe État islamique au Grand Sahara (EIGS) avaient été désignés comme ennemi numéro un lors du sommet du G5 Sahel de Pau en janvier 2020.

French troops kill top jihadist accused of killing aid workers, wanted by US. Source RFI

France says its military has killed the leader of the Islamic State in the Greater Sahara, Adnan Abu Walid al-Sahrawi, who has been blamed for personally ordering the killing of six French charity workers and their driver in 2020, and who has been wanted by the United States for a 2017 attack on its troops in Niger. Sahrawi was “neutralised by French forces”, President Emmanuel Macron tweeted early Thursday, without giving the location of the operation.

Vicious ISWAP leader, Al-Barnawi, killed. Source  Dailytrust

Leader of the Islamic State West Africa Province (ISWAP), Abu Musab Al-Barnawi has been killed in Borno State, Daily Trust learnt from many sources. He was reportedly killed in the last week of August, this year.

Extrême-Nord : 11 000 camerounais ont rejoint le Tchad à cause des tensions intercommunautaires. Source Actu Cameroun 

Selon le HCR, c’est l’absence de pluies qui est à l’origine des affrontements qui poussent les gens à fuir. De violents affrontements intercommunautaires ont secoué la région de l’Extrême-Nord tout au long du mois d’août 2021. Le bilan de ces violences meurtrières qui ont opposé les éleveurs arabes Choa aux pécheurs et agriculteurs Mousgoum, fait peur.

Extrême-Nord : une douzaine de postes militaires attaqués en un mois par Boko Haram. Source Actu Cameroun 

Ces attaques se sont essentiellement déroulées dans les départements du Logone et Chari, du Mayo-Tsanaga et du Mayo-Sava.

Insécurité grandissante au Mali : Après le nord, le centre bascule dans l’horreur et le sud gagné par la psychose. Source Maliweb 

Malgré la présence déterminée des Forces armées et de sécurité, les groupes armés continuent de terroriser les populations en faisant de nombreux morts et des déplacés. C’est ainsi que le cercle de Niono vit dans une grande insécurité depuis presque deux ans. Tueries, enlèvements de personnes, vols de bétail, braquages sont devenus le quotidien des paisibles populations.

 

Paix et sécurité / Peace & Security

Lake Chad conflict: why troops are vulnerable to Boko Harama attacks – Report. Source The HumAngle 

A recent study has identified four key reasons government forces fighting the Boko Haram terror group in Northeast Nigeria and the Lake Chad region suffered frequent attacks. Published last week by the International Peace Information Service (IPIS), the study identified the lack of working equipment, accountability, adequate training, and the low morale of troops as the bane of military operations in the 12 years old conflict.

Sahel: «L’Algérie entend prendre toute sa part dans la résolution du conflit». Source RFI   

À l’heure où l’Algérie affirme son retour sur la scène régionale, comment s’implique-t-elle dans le conflit sahélien ? L’Algérie qui est la plus grande puissance de la région, notamment sur le plan militaire, envisage-t-elle une autre forme d’engagement face au terrorisme islamique qui embrase le Sahara et le Sahel au sud de son territoire ? Entretien avec le chercheur Djallil Lounnas.

ANALYSIS: The 20-year war: 9/11’s enduring legacy in Nigeria, other African countries. Source Premium Times  

To prevent continued attacks, the next generation of counter-terrorism must be people-centred, not focused on military might. The fall of Afghanistan last month and the Taliban’s resurgence epitomises the failure of counter-terrorism over the past 20 years. Since 9/11, an estimated 254 000 people have died in terror attacks worldwide.

The fight against terrorism has become a global priority to eliminate the threat posed by extremists and their financiers. It has been dominated by the military through a state-centric security approach.

Chadian defence chief hails MNJTF on war against terrorism. Source The Sun 

The Chadian Chief of Defence Staff (CDS), Lt.-Gen. Abakar Daoud, has commended the forces of the Multinational Joint Task Force (MNJTF) for their commitment to the fight against terrorism. Daoud gave the commendation when the Force Commander, Maj.-Gen. Abdul-Khalifah Ibrahim, paid him a courtesy visit in continuation of his consultative engagement with the military hierarchies of the Troops` Contributing Countries (TCC).

The Chief of Military Public Information for the MNJTF, Col. Mohammad Dole, disclosed this in a statement on Sunday, in N’djamena, Chad.

MNJTF Commander Meets Military Stakeholders in Lake Chad on Counter-Terrorism Efforts . Source PR Nigeria News 

The Force Commander (FC),Multinational Joint Task Force (MNJTF), Major General Abdul Khalifah Ibrahim continued his engagement with senior military hierarchies of the Troops` Contributing Countries (TCC) for consultation and in a bid to achieve greater synergy.The FC visited the Chadian Chief of Defence Staff (CDS), Lieutenant General Abakar Abdelkerim Daoud on Tuesday 7 September 2021 in his Headquarters in Ndjamena Chad as part of his familiarization visit to strategic stakeholders. General Ibrahim intimated the CDS of his resumption of command and his visit to all sector locations

Redéploiement des soldats tchadiens: “peut-être une bonne chose” (président nigérien). Source Malijet

Le président nigérien Mohamed Bazoum a estimé samedi que le retrait d’une partie des troupes tchadiennes de la zone des “trois frontières” au Niger était “peut-être une bonne chose”, se félicitant de leur redéploiement de l’autre côté du pays, également ciblé par des attaques jihadistes.

Boko Haram surrender not a final solution to Northeast Security problem theatre commander. Source The HumAngle 

The mass surrender of members of the terror group, Boko Haram, and the probable return of peace to troubled Northeast Nigeria should not be treated as an end to the decades-old insurgency, Major General Chris Musa, the Theatre Commander of Operation Hadin Kai, advised. More still needs to be done in Nigeria’s Northeast region to ensure lasting peace and an end to insurgency facing the region. The new theatre commander said the people of Borno State and the northeast, in general, are encouraged to celebrate the recent mass surrender of some insurgents which is a precursor to an emerging peace but warned all cannot be seen to be well until the root causes of the insecurity are unraveled and tackled.

Terrorists fleeing Sambisa forest to Kaduna, DSS tells civil defence. Source Punch

Boko Haram terrorists are fleeing from Sambisa forest to Rijana Forest in the Chikun local government area of Kaduna State, according to a leaked memo. In the memo marked NSCDC/NHQ/INT&INVST/323/2021 dated September 9, 2021 and signed by the Acting Deputy Commandant-General of the Nigeria Security and Civil Defence Corps, Intelligence and Investigation, B.O Bassey, civil defence officers were asked to be on the alert.

Antidote to Norths malady. Source The Guardian 

Columnist Yakubu Mohammed debunks the notion that religion alone is and has always been at the core of the perennial conflicts in the North. He argues that religion was not the issue but by dwelling on it they missed the real issue; ethnic snobbery with its attendant holier than thou attitude that seeks to have slave masters and slave servants; attempting to create a caste system where none exists.

Terrorised by Boko Haram, victimised by Nigeria. Source: The HumAngle

Podcast. Ventiges of violence: Episode 25

Boko Haram conflict not a proxy war – Report. Source The HumAngle 

This is despite conspiracy theories implying that the insurgent group may be receiving support from foreign governments for political reasons. On the contrary, this report maintains, a lot of their arms and ammunition is obtained forcefully from local military arsenals. This view is expressed in a study by Eric G. Berman titled ‘The Management of lethal materials in conflict setting: Existing challenge and opportunities for European Peace Facilities.’ The author stated that more local security personnel have died in the ongoing Lake Chad conflict than the troops’ loss recorded by UN Peacekeeping missions since 1947. r.

Tchad, Mali : « Les transitions qui vont au-delà des délais prévus posent des problèmes». Source : RFI 

Notre invité est le Tchadien Djimé Adoum, secrétaire général de la Coalition pour le Sahel. Une initiative commune aux pays du G5 Sahel et des bailleurs de fonds internationaux, qui vise à renforcer les actions de soutien aux forces armées des pays du Sahel, mais aussi le développement de ces pays et de leurs habitants. La création de cette Coalition a été annoncée il y a un an et demi, ses équipes sont déjà au travail, mais ce n’est que ce jeudi 16 septembre qu’elles investissent officiellement leur siège, à Bruxelles.

Mali-Niger-Burkina FASO / partis politiques et faillite des états : quand le financement public nourrit les hommes politiques et tue la démocratie. Source : Maliweb 

L’avènement de la démocratie multipartite, au début des années 90, a été accueilli avec un espoir de voir les États entrer dans l’ère de la bonne gouvernance, du développement économique et social au bénéfice des populations. La conquête des libertés démocratiques a servi de tremplin à l’éclosion et au foisonnement des partis politiques. Les peuples du Burkina Faso, du Mali et du Niger ont rêvé d’une gouvernance vertueuse.

La CIA étend sa base militaire au Sahel pour surveiller les groupes terroristes – NYT. Source Post.com Panora 

La Central Intelligence Agency (CIA) américaine étend secrètement sa présence dans le désert du Sahara pour surveiller les groupes islamistes opérant dans la région tout en utilisant la Libye comme base, a rapporté le New York Times.

Sécurité : les craintes de Antonio Guterres sur la situation au Sahel. Source Wakat Séra. 

Le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, Antonio Guterres, a exprimé jeudi 9 septembre 2021 dans un entretien à l’AFP, sa crainte que la prise du pouvoir des talibans en Afghanistan fasse naître d’autres ambitions chez les groupes armés terroristes au Sahel. Il a également réclamé un renforcement des mécanismes de sécurité dans cette région.

Au Sahel, le redéploiement de la lutte antidjihadiste française à l’épreuve de l’Afghanistan. Source : Le Monde 

La fin de l’opération « Barkhane », annoncée en juin par Emmanuel Macron, se trouve compliquée politiquement par la victoire des talibans. Sur le terrain, la réorganisation des troupes françaises a néanmoins débuté, selon l’état-major des armées.

Paris brandit la menace d’un retrait du Mali si Bamako a recours aux Russes. Source  VOA 

Les autorités françaises se sont ouvertement inquiétées mardi des discussions entre Bamako et la société privée russe Wagner, avertissant qu’un déploiement de ces paramilitaires au Mali pourrait entraîner un retrait des troupes françaises, qui y combattent depuis huit ans les groupes jihadistes.

Au Niger, les violences des forces de sécurité au nom de la lutte antiterroriste. Source : Médiapart

En septembre 2020, l’opinion publique nigérienne découvrait que ses propres forces de sécurité se sont rendues coupables de massacres de population civile à Inatès, dans le nord du pays. Du matériel fourni par les Européens aurait pu être utilisé.

 

 

Humanitaire/ Humanitarian

 Nigéria : le CICR très sollicité en raison des conflits armés. Source RNI

En raison des conflits armés et des affrontements entre agriculteurs et éleveurs, des centaines de milliers de personnes vivent une situation particulièrement difficile en ce moment au Nigéria. Pour leur venir en aide, le CICR en collaboration avec la Croix Rouge nigériane et les autorités fédérales du pays, mène des opérations pour couvrir les besoins humanitaires importants.

 Situation humanitaire au Burkina : 1 423 378 personnes déplacées enregistrées à la date du 31 août 2021. Source Lefaso.net 

Le ministère de la femme, de la solidarité et de l’action humanitaire, a produit un rapport sur la situation humanitaire au Burkina Faso, rapport qui a été adopté lors du conseil des ministres du 08 septembre 2021.

Burkina Faso: 275 000 personnes contraintes de fuir une nouvelle flambée de violence. Source Wakat Séra

La lenteur et l’insuffisance de la réponse humanitaire contraignent les populations à choisir entre l’insécurité et la faim, avertit le Conseil norvégien pour les réfugiés.

Forum panafricain sur les migrations de l’UA : Pour une politique d’assistance humanitaire. Source L’opinion 

Le Forum panafricain sur les migrations offre aux institutions régionales et aux partenaires africains la possibilité d’échanger des informations sur les tendances, les schémas, les questions émergentes et les dynamiques migratoires actuellement à l’oeuvre, ainsi que des données relatives à la migration fiables à l’échelle nationale, régionale et continentale, en vue de trouver des solutions durables aux défis migratoires en Afrique.

Zamai: 321000 déplacés internes en situation d’urgence humanitaire. Source Cameroun actuel 

La crise sécuritaire dans la région de l’Extrême-Nord continue de provoquer un afflux massif des déplacés internes. Selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (Hcr), les violences perpétrées par les terroristes de Boko Haram ont contraints 321 000 déplacés internes à fuir leurs villages, lesquels sont en situation d’urgence humanitaire.

Déplacés internes au Burkina : « Chaque ménage sera doté d’une carte avec un numéro de code barre pour une meilleure prise en charge ». Source Le Faso.net 

La ministre de la Femme, de la famille, de la solidarité nationale et de l’action humanitaire, Marie Laurence Marshall / Ilboudo, était face aux hommes et femmes de médias ce lundi 13 septembre 2021. Objectif, faire le point de la gestion par son département de plusieurs dossiers. Il s’agit notamment de la prise en charge des personnes déplacées internes (PDI) et des personnes sinistrées du fait des catastrophes naturelles ainsi que la protection et la promotion des certains groupes sociaux spécifiques.

Nigéria : des centaines de milliers de personnes vulnérables soutenues par le CICR. Source CICR 

Selon le HCR, il y a, aujourd’hui, près de trois millions de personnes déplacées au Nigéria. En plus des populations affectées par le conflit armé dans le nord-est du pays, le CICR assiste à travers tout le pays les milliers de victimes des affrontements entre agriculteurs et éleveurs. Il intervient également dans le sud auprès de réfugiés.

Situation alimentaire et nutritionnelle : 7.598 tonnes de céréales et 205 tonnes de farines enrichies de la CEDEAO pour les ménages vulnérables. Source Actu Niger. 

A la suite de la requête du gouvernement nigérien en date du 5 juillet 2021 sollicitant un appui en vivres, la Commission de la CEDEAO a procédé, ce samedi 11 septembre 2021 à Dosso, à la remise officielle de 7.598 tonnes de céréales et 205 tonnes de farines enrichies audit gouvernement afin de l’aider à faire face à la situation alimentaire et nutritionnelle difficile des ménages les plus vulnérables.

Nigeria : un million d’enfants vont manquer l’école à cause de l’insécurité. Source Le Figaro  

Un million d’enfants nigérians risquent de ne pas pouvoir aller à l’école en raison de la menace de violence, après une série d’enlèvements massifs et d’attaques visant des étudiants cette année, a déclaré l’agence des Nations unies pour l’enfance (Unicef) mercredi 15 septembre. Plus de 37 millions d’enfants nigérians doivent commencer la nouvelle année scolaire ce mois-ci, mais « cette année, ce moment est volé à environ un million d’enfants nigérians, car l’insécurité menace leur sûreté et leur éducation ».

Insecurity: Nigeria;s 10.5 million Out-of-school children likely to increase, Save the Children warns. Source The HumAngle 

In Nigeria, the number of out-of-school children, according to UNICEF, was at 10.5 million before the effects of the conflict, humanitarian crisis and COVID-19 pandemic were felt. Save the Children has expressed concern over the impact of insecurity on children in Nigeria, particularly as it concerns their education.

Burkina Faso conflict forcing many to choose between hunger and safety – NRC. Source The HumAngle 

The Norwegian Refugee Council warns that ineffective and insufficient humanitarian response is forcing people to choose between violence and hunger. The Norwegian Refugee Council (NRC), has said forced displacement from a new surge in violence, had caused an average of 13,000 people to flee their homes since April in Burkina Faso.

 

 

Stabilisation & Développement économique / Stabilization & Economic Recovery

 Fonds de stabilisation du Bassin du lac Tchad : réunion à Tillaberi.  Source RNI 

Informer et sensibiliser les parties prenantes sur le mode opératoire du projet stabilisation accélérée de la Région du Liptako Gourma, vulgariser les outils et les démarches opérationnelles dans l’identification du choix des sites prioritaires et développer les techniques de priorisation des choix et la démarche sélective des activités. Tels sont les objectifs de la réunion qui s’est tenue ce 15 septembre 2021 à Tillaberi sous la présidence du gouverneur de la région M. Ibrahim Tidjani Katiella.

Tchad : un comité de programmation et de suivi du CILSS à N’Djamena. Source ALWIDHA 

La cérémonie est couplée à la célébration de la 36ème journée du Comité inter-Etats de la lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS).

Extrême-Nord : Le Gouvernement renforce la résilience des jeunes face à l’extrémisme violent. Source Agence Camerounpresse 

C’est dans le cadre du projet « Stabilisation et relèvement des communautés affectées par la crise sécuritaire à l’Extrême-Nord du Cameroun ». Financé par le Fonds des Nations unies pour la Consolidation de la Paix (PBF) sur la période de janvier 2020 à juillet 2021, le projet était destiné aux jeunes des départements du Mayo-Sava, du Logone-et-Chari et du Mayo-Tsanaga, les plus exposés aux attaques de la secte terroriste Boko Haram.

Appel en faveur du Sahel : Lancé par l’Union interparlementaire, le Comité interparlementaire du G5 Sahel, le Parlement arabe et l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée. Source lefaso.net 

L’Union interparlementaire, le Parlement arabe, le Comité interparlementaire du G5 Sahel et l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée, réaffirmant leur attachement commun à la sécurité, à la stabilité et au développement de la région du Sahel et à la satisfaction des besoins de ses peuples,

UNESCO : Aide aux jeunes et aux femmes de l’Office du Niger à s’installer à leur propre compte. Source Malijet 

Le Système des Nations Unies au Mali, à travers son Agence Unesco de Bamako, s’investit constamment à contribuer au développement durable du Mali en multipliant des efforts d’interventions multi-sectorielles. Ces efforts répondent parfaitement aux priorités actuelles de nos populations résilientes vivant depuis 2012 une crise multi-dimensionnelle, aggravée en avril 2020 par la pandémie de la Covid-19. Pour favoriser un retour rapide à la paix durable, l’Unesco s’engage à soutenir la résilience des jeunes et des femmes par la création d’emplois dans le domaine agricole.

SAHEL: le Pnud et SEforALL s’allient pour le financement de l’accès à l’énergie verte. Source Afrik 21

Le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) et l’organisation Sustainable Energy for All (SEforALL) signent un partenariat pour faciliter le déblocage de nouveaux investissements en faveur de l’accès aux énergies renouvelables au Sahel.

Tchad : Le CILSS se penche sur la question des terres et le chômage des jeunes. Source RNI http://www.ndarason.com/tchad-le-cilss-se-penche-sur-la-question-des-terres-et-le-chomage-des-jeunes/

%d bloggers like this: