Press Review

Press Review September 03, 2021

Actualités régionales / Regional News

Insecurity: Nigerian troops kill six ISWAP members, recover arms – Army. Source Premium Times.

The army says four of the terrorists were on espionage along Damboa-Bulabulin- Maiduguri road while the other two were eliminated in an ambush at Dusman-Muna Garage, Borno State.

Borno leaders agree to forgive, accept 3,000 repentant terrorists. Source Premium Times

The Borno government confirmed that at least 3,000 persons who were members of the armed opposition group have laid down their arms. Community leaders in Borno State, on Sunday, agreed to the return of repentant Boko Haram terrorists into their communities. The decision was taken at a stakeholders meeting to discuss the prevailing security situation in the state. The meeting was organised by the government of Borno State.

Mass Surrender: Borno Stakeholders Meet, Agree To Forgive, Reintegrate 3,900 ‘Repentant’ Terrorists . Source HumAngle

Zulum pointed out that some of the repentant terrorists were forced to remain in the bush to function as farmers and cooks for the insurgents, stressing that special consideration would be given to those categories during the screening.

Nigeria Records 22,000 Missing Persons, Highest In Africa. Source Dailytrust

The Executive Director, CLEEN foundation, Dr. Benson Olugbuo has quoted the International Committee Red Cross (ICRC), stating that within the last 10yrs, about 22,000 people have been missing from Nigeria alone, which is the highest record in Africa so far.

Au Nigeria, des combattants de Boko Haram se rendent à l’armée, par peur de pire qu’eux. Source Euronews 

“Nous nous rendons. Nigerians, pardonnez-nous” : c’est le message affiché sur les pancartes tenues par les ex-terroristes. Ce sont des anciens combattants de Boko Haram, qui se rendent à l’armée, dans le nord-est du Nigeria. Pourquoi cette reddition ? L’armée estime que c’est une victoire militaire, mais selon des experts, c’est parce que Boko Haram est depuis plusieurs mois battu sur son terrain par des djihadistes rivaux du groupe Etat islamique, l’Iswap.

Amnesty International dénonce les livraisons d’armes au Sahel. Source TV5 Monde

D’après l’enquête de l’ONG, trop d’armes légalement importées par les armées nationales se retrouvent entre les mains des groupes armés. Interview d’Ousmane Diallo, chercheur pour Amnesty International à Dakar.

 Approvisionnement des groupes armés en armes au Sahel : Une entreprise serbe épinglée par Amnesty.  Source Maliweb

Amnesty International a rendu public, le 24 août 2021, un rapport sur l’approvisionnement en armes, des groupes armés évoluant au Sahel. Du coup, les rumeurs selon lesquelles, l’occident nourrit l’hydre terroriste, sont confirmées.

Réunion du G5 Sahel: une nouvelle approche pour sécuriser la région. Source  RFI 

Les cinq ministres de la Défense du G5 Sahel se sont réunis du 31 aout au 1er septembre à Niamey. Avec la reconfiguration de la force Barkhane et les attaques incessantes des jihadistes dans la zone des trois frontières, les États décident de revoir leurs stratégies sécuritaires.

Des jihadistes occupent une ville nigériane pendant des heures. Source VOA 

Au moins 17 personnes, dont un soldat et un travailleur humanitaire, ont été tuées lors de nouvelles attaques attribuées au groupe Etat islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap) dans le Nord-Est du pays.

Niger : 19 civils tués et plusieurs blessés à Dey-Koukou (Tillabéri). Source Journal du Niger 

Dans la nuit du mercredi 28 juillet 2021, des individus armés non identifiés venus à bord de motos ont mené une attaque terroriste à Deykoukou dans le département de Banibangou (Tillabéri). Selon un communiqué du ministre en charge de l’intérieur en date du 29 juillet, cette attaque a occasionné la mort de 19 civils ; 3 blessés et  1 porté disparu.

Sahel : l’escalade des conflits contribue à faire allégeance aux bandes du crime organisé. Source APS 

ALGER – L’escalade des conflits internes dans la région du Sahel a conduit ses populations à faire allégeance aux bandes du crime organisé ou aux rebelles, en vue de bénéficier des revenus des activités de contrebande ou obtenir la protection, a indiqué dimanche le Colonel Mounir Merrouche.

« Entre avril et juin, au moins 527 civils ont été tués », selon la Minusma. Source Maliweb 

Au moins 160 personnes ont perdu la vie au cours du second trimestre 2021 suite à des violations et des abus de droits de l’homme, a révélé lundi 30 août la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma).

« Le second trimestre de l’année a été marqué par une augmentation du nombre de civils affectés par les violations et atteintes aux droits de l’homme et au droit international humanitaire », informe la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) dans sa note trimestrielle sur les tendances des violations et abus de droits de l’homme au Mali.

 

Paix et sécurité/Peace and Security

 

ANALYSIS: What recent surrender of Boko Haram members means for Nigeria’s fight against insurgency. Source Premium Times

Experts caution that there may be more than meets the eye to the recent mass surrender of Boko Haram insurgents to Nigerian and Cameroonian authorities. Since Abubakar Shekau, the longtime leader of Boko Haram, died three months ago, hundreds of members of the sect have been reported to have left the group. The Nigerian military said over 1,000 fighters of the group and their family members have surrendered and renounced the group’s jihadism in recent weeks.

 Soft-Jihad: How Terrorists Use Propaganda To Attract Local Support. Source HumAngle

To avoid repeating the mistakes of Shekau’s faction, which used bloodshed to instil terror, the ISWAP faction of Boko Haram is now employing different propaganda methods such as providing support to locals and vowing to implement Sharia as a justice system without emphasising “hudud” – severe punishments like stoning to death for adultery and amputation for stealing.

How Boko Haram attack left me crippled, by survivor. Source The Sun

Sixty-year-old Mustapha Lawan was a farmer, daily working on his farmland on the outskirts of Monguno, a restive town some 135 kilometres to Maiduguri, the capital of Borno State.

Boko Haram: Islamists who turned to extreme violence. Source News 24 

Attempts to coax members of Nigeria’s Boko Haram away from jihadism and return to society have been gathering pace since the group’s chief, Abubakar Shekau, was killed earlier this year. Boko Haram’s 12-year-old insurgency has devastated northeastern Nigeria, with massacres and suicide bombings spilling over into neighbouring Chad, Niger and Cameroon.

Mixed Reactions, Concerns Trail Boko Haram Mass Surrenders In Northeast Nigeria. Source HumAngle

Though a surrender and laying down of arms is what many advocates of peace have prescribed as a solution to the insurgency, the recent development has still triggered concerns amongst residents of Borno State. Both the jungles of Sambisa and the fringes of Lake Chad have become less safe for the lieutenants and fighters of Jamaatul Ahlil Sunna Liddawati wal Jihad (JAS), also known as Boko Haram, following the sudden death, in May, of their leader Abubakar Shekau.

« Ils nous ont parlé d’emploi, mais il n’y en a pas. Quelle vie est-ce là ? » : au Nigeria, la désillusion des repentis de Boko Haram. Source Le Monde 

Le programme de déradicalisation soutenu par les bailleurs internationaux est destiné à réinsérer d’anciens combattants en un an. Mais la réalité est tout autre. Assis sur des nattes, quatre hommes aux frêles silhouettes battues par le vent du désert cousent de petits chapeaux traditionnels, histoire de rompre l’ennui. Non loin, les femmes font bouillir des marmites et les enfants jouent entre les abris de tôle érigés sur la terre sèche. Dans le nord-est du Nigeria, la scène est banale. Elle se répète à l’infini dans les innombrables camps qui accueillent quelque 2 millions de déplacés fuyant l’insurrection djihadiste de Boko Haram.

Nigeria and the present gale of insecurity, By Wole Olaoye. Source Premium Times

The proposition that we should all lie down and patriotically embrace violent death without the ability to defend ourselves will never fly.  According to the report, there have been a harvest of abductions, insecurity of security officers, ethnic/communal tensions, unending terrors, and others, which have worsened the insecurity situation across the country. The report also pointed out that banditry alone claimed 906 lives, which made it the highest cause of killings in the country, followed by Boko Haram attacks, claiming 207 lives in Nigeria, while kidnapping recorded 1, 774 abductees within the period under review.

Sahel : un scénario à l’afghane est-il possible ? Source : RFI (podcast) 

Les derniers événements en Afghanistan ont été suivis avec beaucoup d’attention par les pays du Sahel : l’effondrement de l’armée afghane, la reprise du pouvoir par les Talibans, la déroute des Américains illustrée par le sauve qui peut général à Kaboul depuis deux semaines. La victoire des Talibans va-t-elle galvaniser les djihadistes  au Sahel ? Pourquoi les armées sahéliennes semblent-elles incapables d’endiguer les attaques de plus en plus meurtrières des groupes armés ? Que se passera-t-il au Mali après la fin annoncée de l’opération Barkhane début 2022 et la réduction de la présence militaire française ? Faut-il négocier avec les jihadistes ? Un scénario à l’afghane est-il possible au Sahel ?

Quand le terrorisme à l’est met fin au déni sénégalais .Par Dr Bakary Sambe.  Source Senegaalnet 

Le Sénégal s’est longtemps cru à l’abri du jihadisme, protégé par son islam pacifique et son armée aguerrie. Les attaques et les menaces venues des groupes installés au Mali et en Mauritanie chassent cette illusion.

Le Cameroun et le Nigeria mutualisent leurs efforts pour des enjeux sécuritaires communs. Source Financial Afrik 

Le Cameroun et le Nigeria, deux pays voisins d’Afrique centrale et d’Afrique de l’Ouest, ont opté pour une synchronisation des énergies pour endiguer les menaces sécuritaires auxquelles ils font face. Les deux Etats qui partagent une longue frontière terrestre et maritime de plus de 2000 kilomètres se sont retrouvés à Abuja, la capitale nigériane le 25 août 2021 dans le cadre de la 8e session du comité mixte sur la sécurité transfrontalière.

Nigeria : la reddition de jihadistes fait débat sur la stratégie de guerre. Source VOA 

La diffusion d’images de jihadistes défaits et leurs familles se rendant à l’armée a provoqué un vif débat au Nigeria sur les véritables succès de l’armée dans sa longue guerre et sa stratégie face à des insurgés quittant la brousse. Des dizaines de membres de Boko Haram ont été montrés sur des images de l’armée, en août, en train de se rendre à des soldats dans l’Etat de Bornou, dans le nord-est du Nigeria. Certains tenaient des pancartes écrites à la main pour demander pardon aux Nigérians.

Nigeria : défections à répétition chez Boko Haram, le gouvernement crie victoire. Source France Tv Info

Depuis quelques semaines, les autorités nigérianes font état de nombreuses défections dans les rangs des terroristes de Boko Haram, laissant même entrevoir la fin du groupe. Sauf que, si tout cela est vrai, une autre menace se profile, celle de l’ISWAP (Islamic State’s West Africa Province), officine qui a fait allégeance à Daech, dans sa théorie comme dans sa pratique.

Nigeria : après la déradicalisation, la désillusion des repentis de Boko Haram. Source Nouvel Obs  

Maiduguri (Nigeria) (AFP) – Assis sur des nattes, quatre hommes aux frêles silhouettes battues par le vent du désert cousent de petits chapeaux traditionnels, histoire de rompre l’ennui. Non loin, les femmes font bouillir des marmites et les enfants jouent entre les abris de tôle érigés sur la terre sèche.

Nigeria : Muhammadu Buhari appelle à l’unité après des violences meurtrières. Source Actu Cameroun

Face à la multiplication des violences meurtrières au Nigeria, le président Muhammadu Buhari a pris la parole pour tenter de calmer la tension. Dans un communiqué publié dimanche dernier, le bureau du président Muhammadu Buhari a appelé à la désescalade. « Nos communautés doivent s’unir contre ces horribles attaques. La violence punitive n’est pas la réponse », indique le bureau du chef de l’Etat.

« Discuter avec les djihadistes est une sorte de fuite avant ». Source Le point

Contrairement aux États-Unis en Afghanistanla France n’est pas près de se désengager du Sahel. D’abord, parce qu’en annonçant la fin de la mission Barkhane en tant qu’opération extérieure, Emmanuel Macron a évoqué une « transformation profonde » de la présence militaire française au Sahel avec un renforcement de la force européenne « Takuba ».

Processus de paix au Mali : L’ONU renouvelle le régime de sanctions contre les « personnes et entités qui entraveraient la mise en œuvre de l’Accord ». Source Maliweb 

Le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU) a adopté, le 30 août 2021, une Résolution pour renouveler le régime de sanctions contre les «personnes et entités désignées par le Comité, conformément aux paragraphes 8 et 9 de la résolution 2374 (2017), notamment pour le fait de préparer, de donner l’ordre de commettre, de financer ou de commettre, au Mali, des actes qui violent le droit international humanitaire, ce qui pourrait comprendre des attaques contre le personnel médical ou le personnel humanitaire ».

Retour des ex-combattants de Boko Haram à l’Extrême-Nord: le Cameroun et le Nigeria discutent des modalités. Source Actu cameroun 

Ils sont 12 officiels nigérians à composer la délégation qui est arrivée, mercredi, au Cameroun pour négocier les conditions de retour des ex-combattants de Boko Haram dans la région de l’Extrême-Nord.

 

Humanitaire/ Humanitarian

 L’Ue alloue plus de 131 millions de francs Cfa au Tchad pour faire face à l’afflux de réfugiés camerounais. Source  Le Pays Tchad  http://www.lepaystchad.com/18526/

La Commission européenne informe dans un communiqué de presse publié ce jeudi 26 août 2021, que l’Union européenne accorde un financement humanitaire de 131.191.400 Fcfa au Tchad pour soutenir les personnes les plus vulnérables. Après les violents affrontements intercommunautaires entre éleveurs d’un côté et des pêcheurs et agriculteurs de l’autre dans l’extrême-Nord du Cameroun, 11000 personnes se retrouvent au Tchad.

LUTTE CONTRE LA COVID-19 : Don DU G-5 SAHEL, DE LA BAD ET LE HCR À HAUTEUR D’UN MILLIARD DE F CFA. Source bamada

La Banque africaine de développement (Bad), le Secrétariat exécutif du G-5 Sahel et le Haut conseil des Nations unies pour les réfugiés ont offert au gouvernement malien des kits sanitaires à valeur d’un milliard de F CFA. La cérémonie de remise des kits a eu lieu la semaine dernière au ministère de la Santé et du Développement social sous la présidence de la ministre Mme Diéminatou Sangaré.

Stabilisation & Economic Recovery / Stabilisation&Developpement economique

Tchad : restructuration et redynamisation du réseau d’acteurs de l’eau, la sécurité et la paix au centre d’un atelier. Source Tchadinfos

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), à travers les projets Partenariat Régional de l’Environnement et de l’Eau (PREE) et Building River Dialogue and Gouvernance (BRIDGE4), a organisé un atelier de restructuration et de redynamisation du réseau d’acteurs de l’eau, la sécurité et la paix dans le bassin du Lac Tchad. C’était le mercredi 25 août, dans un hôtel de la place.

Mali ‐ Droits humains : un plan d’action pour protéger les enfants. Source Maliweb 

Au Mali, pour protéger les enfants contre l’influence des groupes armés terroristes, la Plateforme signe un Plan d’action avec les Nations unies. « La crise malienne et l’insécurité persistante dans les régions du centre et du nord ont continué à avoir un impact dévastateur sur les enfants et donné lieu à des violations graves à leur égard », déclarait l’expert indépendant des Nations unies sur la situation des droits de l’homme au Mali.

Programme conjoint Sahel en réponse aux défis Covid-19, conflits et changement climatique (SD3C-G5 Sahel+1) : Le Ministre Modibo Kéïta lance les activités. Source Maliweb 

Le ministre du Développement Rural a procédé le jeudi 26 août 2021 à l’Hôtel Radisson Collection, au lancement officiel du Projet SD3-G5 Sahel/Mali. Cet important programme est une riposte aux effets de la COVID 19, de l’insécurité et du changement climatique sur les populations rurales, du G5 Sahel, son objectif est de renforcer leur résilience.

Mali : Promotion de la Bonne Gouvernance : Le Consortium Think Peace Sahel, AJCAD et CapDH présente les réalisations du FAMOC. Source Maliactu 

Le Consortium des défenseurs des droits humains, le Think Peace-Sahel, AJCAD et CapDH a organisé, le vendredi 27 août, un déjeuner de presse au siège de Think Peace, à l’ACI 2000. Cette rencontre semestrielle avait pour objectif de partager les réalisations faites dans le cadre du Projet du Fonds d’Appui aux Moteurs du Changement (FAMOC) de l’Ambassade du Danemark au Mali. La rencontre était présidée par la représentante de l’Ambassade, Mirja Crone et les responsables du consortium choisis à cet effet.

Nigeria : de l’aide pour réhabiliter d’anciens membres de Boko Haram ? Source Africanews 

Des responsables du Nord du Nigeria ont réclamé l’aide du gouvernement fédéral après la reddition ces derniers mois de 3 000 personnes, membres du groupe armé Boko Haram et leurs familles, qui affirment avoir déposé les armes et demandent l’amnistie.

Le Chef de la MINUSMA remercie le Président Mohamed Bazoum pour la contribution des troupes nigériennes au Mali. Source Anp

Niamey, 31 Août (ANP) – Le Représentant spécial du secrétaire général de l’ONU pour le Mali, également Chef de la mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), M. EL Ghassim Wane, a remercié le Président nigérien Mohamed Bazoum pour le travail que les troupes nigériennes font « au service du Mali et des Maliens » dans la lutte contre le terrorisme auquel fait face le Mali.

CDD Receives Grant To Improve Understanding Of Conflict, Promote Peace In Nigeria. Source HumAngle

The funding could not have come at a better time, said CDD Director Idayat Hassan, considering the various security challenges rocking the country. The Centre for Democracy and Development (CDD) has been awarded a grant by the United Kingdom government towards strengthening the delivery of peace and security in Nigeria.

Announcing the grant on Sunday, the CDD said the funding would support its peace-making efforts in the country as well as its fight against misinformation, which has been identified as one of the drivers of conflict.

Youths Endorse Draft National Action Plan on Youth, Peace, Security. Source Thisday

Nigeria has taken a step towards producing a National Action Plan (NAP) on Youth, Peace and Security as youths across the country on Friday endorsed the draft document in Abuja. Representatives of youths from all over the country gathered at the Auditorium of the Institute for Peace and Conflict Resolution to endorse the 55-page document: “Nigerian National Action Plan on Youth, Peace and Security, an adoption of UNSCR 2250.”

%d bloggers like this: