Actualités Nouvelles locales

Elections présidentielles au Tchad : réactions divergentes

Les élections présidentielles au Tchad se sont tenues dans un climat apaisé, c’est là l’essentiel de toutes les déclarations, des observateurs nationaux et internationaux, ainsi que de la CENI. Selon la CENI, les élections du 10 et 11 avril se sont déroulées dans la paix, la transparence et la quiétude et elle remercie « la maturité du peuple à travers une large participation ». Cette affirmation de la CENI, il faut le souligner, ne fait pas l’unanimité.

Des partis de l’opposition se félicitent pour le respect de l’appel au boycott

L’UNDR s’est aussi prononcée sur la tenue de ces élections à travers un communiqué de presse. L’UNDR «se réjouit du boycott massif de la pseudo-élection présidentielle par les Tchadiens. » Selon le parti, le peuple tchadien a répondu de façon éloquente à Deby qui a répété pendant la campagne qu’il est venu au pouvoir par les armes et qu’il ne va pas quitter par les urnes.

Même son de cloche du côté du Parti pour les libertés et le développement (PLD) du défunt IBni Oumar Mahamat Saleh, qui appelle le Président à tirer une conclusion logique que lui donne le déroulement de ces élections. Pour le PLD, le peuple rejette son 6ème mandat. La Coordination d’actions citoyennes parle elle d’une abstention massive au scrutin. Pour Barka Michel, coordinateur adjoint de cette coordination, les élections se concluent par des résultats douteux et fabriqués qui n’ont rien à voir avec la réalité de cette abstention massive.

Déclarations et recommandations des mission d’observations internationales

La mission de la CEN-SAD , la Communauté des Sahélo-sahariens,  constate que la CENI a assurée un scrutin libre, transparent et dans les conditions optimales de sécurité. Néanmoins, la mission relève quelques insuffisances :  des agents électoraux ne maitrisaient pas certaines procédures du scrutin, il y avait insuffisance d’éclairage au moment du dépouillement et manque de prise en compte des mesures barrières au COVID-19.

La Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), conclut aussi que les élections se sont déroulées dans le calme et dans la sérénité. Pour cette mission d’observation, l’engouement des électeurs Tchadiens pour ce scrutin était moyen. Faisant des recommandations, elle a appelé le gouvernement à maintenir et renforcer le dialogue politique permanent et inclusif.

Pour les experts de la zone CEMAC, le scrutin des 10 et 11 avril a répondu aux normes et standards internationaux régissant cette élection. Pour eux, les élections ont été libres, transparentes, équitables, régulières et bien organisées.

Les missions d’observations nationales, donnent aussi leurs avis

Dans son rapport de mission d’observation présenté ce lundi, la CASCIDHO a fait quelques recommandations. Elle demande surtout à la CENI de prendre toutes les dispositions nécessaires pour corriger les imperfections constatées dans l’émission des cartes d’électeurs.

La Coalition des partis émergents a exprimé sa satisfaction quant à la tenue de ces élections. Lors de leur point de presse, le coordonnateur, Abdraman Mahamat Abba Abba, a remercié les électeurs de tout le pays qui sont sortis massivement et dans le calme absolu pour voter.

%d blogueurs aiment cette page :