Actualités Nouvelles locales

Election présidentielle au Tchad : la campagne électorale débute ce 11 mars

une urne

La campagne qui a débuté ce jeudi durera 30 jours. Idriss Déby Itno au pouvoir depuis 1990, briguera un sixième mandat ce 11 Avril 2021. Officiellement, on note en plus de lui 9 candidats mais en réalité, trois candidats de l’opposition sont malgré eux sur la liste des candidats retenus.  C’est le cas de Saleh Kebzabo, arrivé 2eme lors de la dernière présidentielle, d’un autre poids lourd de l’opposition, Ngarlejy Yorongar, et enfin de Théophile Bongoro, candidat de l’Alliance Victoire.

Pour rappel, ces derniers disent se retirer du processus électoral à cause de l’attaque qui a eu lieu chez l’opposant Yaya Dillo Djerou et du climat socio-politique qui selon eux ne favorise pas l’organisation d’une élection libre et équitable.

Six autres candidats n’ont pas boudé leur présence et parmi eux, on trouve le chef de file officiel de l’opposition Felix Nialbé Roumandoumngar de l’URD du feu Kamougué Wadal Abdelkader, Brice Mbaimong Guedmabaye président du MPTR, l’ancien Premier ministre, Albert Pahimi Padacket. Deux autres candidats, Balthazar Aladoum Djarma et Théophile Yombombe Madjitoloum se présentent pour la première fois.

Une première dans l’histoire du Tchad, une femme est aussi candidate. Il s’agit de l’ex-ministre Lydie Beassemda, présidente du Parti pour la Démocratie et l’indépendance intégrales (PDI), fille de son père Beassemda Djebaret Julien qui n’est plus de ce monde.

Du coté des candidats qui se sont retirés du processus, les chefs partis de l’opposition et d’autres organisations de la société civile, seraient en train de s’organiser pour boycotter les élections car beaucoup trouvent que ce moment n’est pas propice en raison des troubles à Ndjamena. D’autres proposeraient même le report des élections qui selon eux ne doivent se tenir qu’après l’ouverture d’un dialogue inclusif entre tous les acteurs.

%d blogueurs aiment cette page :