Education

Journée mondiale des enseignants à Borno: le président de l’union des enseignants appelle les autorités à l’aide.

 

Plus de cinq cents trente-six enseignants nigérians exerçant dans l’Etat de Borno ont été tués par les éléments du groupe Boko Haram en une décennie d’insurrection selon Mohammed Jibrin, le président de l’union des enseignants de l’Etat de Borno. Borno est un Etat du nord-est du Nigéria.
Interrogé par Radio Ndarason Internationale à occasion de la journée mondiale des enseignants, Mohammed Jibrin a dit, être préoccupé par la situation sécuritaire qui prévaut actuellement dans cet Etat. Il déclare que plusieurs villes et localités de Borno ont été la cible d’attaques du groupe Boko Haram. Selon lui, beaucoup d’enseignants ont été tués pendant les attaques perpétrées par les éléments de ce groupe à Borno.
D’après Mohammed Jibrin, le président de l’union des enseignants de l’Etat de Borno, les enseignants de cet Etat vivent dans une situation intenable. Mohammed Jibrin a également adressé ses sincères condoléances aux familles des enseignants disparus lors des différentes attaques. Par ailleurs, Il demande au gouvernement de soutenir les enseignants.
Selon un communiqué datant du 6 octobre 2019 de Kashim Shettima, gouverneur de l’Etat Borno, neuf cents écoles ont été détruites et cent soixante-seize enseignants tués de 2011 à nos jours. Le gouverneur a rendu publique ce communiqué au cours d’une rencontre avec le comité gouvernemental fédéral chargé de piloter un projet destiné à éviter de nouvelles attaques dans les Ecoles à Borno. L’objectif est de rendre les écoles plus sûres dans le nord-est du Nigéria.