Économie Stabilisation

Crise alimentaire : la Banque Mondiale octroie 34 milliards FCFA au Niger

La Banque mondiale et le Niger ont signé un accord de financement de 34 milliards de FCFA pour la mise en œuvre du Programme de Renforcement de la Résilience du Système Alimentaire aux chocs en Afrique de l’Ouest. L’objectif de ce programme, qui rentre dans le cadre des projets structurants, est, selon Mme De Souza, d’accroître la préparation contre l’insécurité alimentaire et d’améliorer la résilience des systèmes alimentaires dans des pays d’Afrique de l’Ouest confrontés à une multitude de chocs récurrents et de facteurs de stress qui affectent leur sécurité alimentaire.

Dr Rabiou ABDOU, Ministre du Plan et Mme Clara De SOUZA, Directrice des Opérations de la Banque Mondiale pour le Niger, ont signé cet important accord de financement d’un montant de 34 milliards de FCFA (composé de 50% de don et 50% de crédit) visant à financer la mise en œuvre du Programme de Renforcement de la Résilience du Système Alimentaire aux chocs en Afrique de l’Ouest (FSRP). Un programme régional multi-phases initié par la Commission de la CEDEAO et dont la première phase concerne le Niger, le Burkina Faso, le Togo et le Mali.

En effet, le Niger fait face à une crise alimentaire, la mise en vigueur rapide du projet « permettrait d’accélérer la mise à disposition des ressources et le démarrage des activités pour appuyer les efforts du Gouvernement dans le cadre du Plan d’urgence alimentaire et de soutien aux populations vulnérables et anticiper les effets dans le court et moyen terme », a précisé la Directrice des Opérations de la Banque Mondiale.

 

%d blogueurs aiment cette page :