Coopération

Les questions sécuritaires au centre du sommet des ministres des affaires étrangères et de la défense du G5 Sahel à Bruxelles.

 

Le sommet des ministres des affaires étrangères et de la défense du G5 sahel s’est tenu mardi à Bruxelles. Les échanges ont porté sur les défis sécuritaires et les conflits internes de plus en plus récurrents dans la région.

Selon Federica Mogherini, la haute représentante de l’union européenne pour les affaires étrangères et de la politique de sécurité, il a été décidé au cours du sommet, de renforcer davantage la coopération entre union européenne et les paus du G5 Sahel. Elle a également rappelé que l’objectif est de renforcer la paix et la stabilité dans cette région. Les efforts de l’UE et des Etats membres en faveur des pays du G5 Sahel s’accroissent cependant, le niveau de sécurité se détériore a fait remarquer Federica Mogherimi.

Pour le ministre des affaires étrangères du Mali,  Tiébilé Dramé, ce dont les pays membres du G5 sahel ont  besoin, c’est une coalition internationale contre la menace terroriste, plus d’efforts, une mobilisation internationale concrète sinon leurs efforts seront réduits au néant a-t ’il souligné.