Actualités Paix et sécurité

Caravane citoyenne de sensibilisation sur l’extrémisme violent à N’Djamena.

Eduquer les jeunes, c’est combattre l’extrémisme violent à la base, a affirmé samedi Josué  Nekoura, le directeur adjoint de l’association ‘’Libre Afrique Tchad’’ à l’occasion de la caravane citoyenne de sensibilisation sur l’extrémisme violent à N’Djamena. Le thème à l’ordre du jour était: « l’éducation, un antidote à l’extrémisme violent ».  Selon Josué  Nekoura, une personne non éduquée est une proie facile des recruteurs ayants des visés obscurantistes. Toujours selon lui, l’expérience a montré que dans les zones peu alphabétisées du pays, les jeunes sont tentés d’adhérer aux idéaux des groupes extrémistes.

%d blogueurs aiment cette page :