Nouvelles locales Stabilisation

Cameroun : À Maroua, une cargaison de poudre de fabrication d’engins explosifs saisie

La brigade de la gendarmerie de Doualaré dans l’arrondissement de Maroua 2 a saisi une cargaison peu ordinaire le lundi 10 janvier 2022. Selon le commandant de brigade de gendarmerie de Doualaré, l’adjudant Elhadj Kamsouloum, il s’agit des produits explosifs d’au moins 1500 Kg. « Nous avons été informés par un citoyen de ce qu’il y a une cargaison de poudre destiné à la fabrication des engins explosifs dans une agence de voyage de Maroua pour la destination du Nigéria voisin », explique le gendarme. D’après les informations recueillies auprès de la gendarmerie, cette cargaison allait être expédiée vers la localité d’Amchidé, frontalière avec le Nigéria.

Une enquête a été ouverte par la gendarmerie Nationale et un présumé suspect de profession ferrailleur a été interpellé. « C’est une poudre très dangereuse utilisée par Boko Haram mais aussi bien par les sécessionnistes dans le NOSO. Ils détruisent nos véhicules et font perpétrer des exactions. Nous saluons cette collaboration de la population pour mettre hors d’état de nuire tous les malfaiteurs, les relais de Boko Haram et les kidnappeurs », explique le colonel Amboakwe Gaius, commandant de Légion de gendarmerie de l’Extrême-Nord.

Pourtant, le présumé propriétaire de la cargaison indique pour sa part que ce produit est destiné à la fabrication des ustensiles de cuisine et qu’il est très prisé vers le Nigéria.

De notre correspondant à Maroua, Ibrahima Adama

 

About the author

Mbodou Hassane Moussa

Journaliste de formation et de profession. Passionné par l'écriture, le digital et les médias sociaux, ces derniers n'ont aucun secret pour lui. Il a embrassé très tôt l'univers des médias et de la Communication. Titulaire d'une Licence en journalisme et d'un Master en Management des projets, Mbodou Hassan Moussa est éditeur Web du journal en ligne Toumaï Web Médias. Aujourd'hui, il est devenu Webmaster à la Radio Ndarason internationale et collabore à la réalisation du journal en langue française et dialecte Kanembou.

%d blogueurs aiment cette page :