Bassin du Lac Tchad

Situation sécuritaire : marquée cette semaine par la mort de 29 militaires nigériens dans des attaques des groupes armées.

 

Le samedi 11 mai 2019, une soixantaine d’habitations, onze commerces et une église ont été incendiées par des présumés éléments du groupe Boko Haram à Goshi, une ville située dans l’extrême nord du Cameroun. Selon des sources locales citées par les médias internationaux,  les assaillants étaient une centaine.  D’après les sources proches des autorités camerounaises citées toujours par les médias internationaux l’un des assaillants a été tué.

Le lundi 13 mai, neuf cent enfants ont été libérés des rangs du groupe de la force opérationnelle inter-armée civile, FOIC, à Maiduguri au Nord-est du Nigeria. C’est à la suite d’un accord avec le Fond des Nations Unies pour l’enfance, Unicef, pour mettre un terme au problème de recrutement d’enfants. Interrogé par Radio Ndarason Internationale, Babakura, le responsable des relations publiques du groupe FOIC a déclaré que des mesures sont prises pour empêcher le recrutement d’enfants. Il a rappelé que cette décision intervient à la suite de la libération récente de neuf cents enfants des rangs du groupe de la force opérationnelle interarmées civile à Maiduguri, au Nord-est du Nigeria. Selon Babakura, les acteurs humanitaires ont également mis en place des mesures pour inscrire les enfants libérés à l’école.

Toujours le lundi  13 mai 2019, une attaque des groupes armés contre la prison nigérienne de Koutoukalé a été repoussée. La prison de Koutoukalé est située au nord de Niamey. D’après les sources sécuritaires nigériennes citées par les médias locaux, l’attaque a été menée par une dizaine d’hommes armés. Selon les mêmes sources, un militaire nigérien a été tué.

Le mardi quatorze mai 2019, vingt-huit soldats nigériens ont été tués près de la frontière malienne dans la région de Tillabéri. Tillabéry  est une ville située au Sud-Ouest du Niger. Selon les sources  sécuritaires nigériennes citées par les médias internationaux, les militaires appartenaient à la 112ème compagnie d’intervention basée à Oualam. D’après  les mêmes sources, les victimes faisaient partie d’un détachement de  52 militaires nigériens  partis à la poursuite des groupes armées ayant attaqués  la prison de koutoukalé  en début de semaine.

Le mardi 14 mai les ministres des affaires étrangères et de la défense du G5 Sahel ont tenu une réunion à  Bruxelles. Avec les bailleurs occidentaux dans la capitale belge, les ministres des affaires étrangères de l’UE et du G5 sahel ont parlé des questions liées au financement de la lutte contre le terrorisme dans la zone du G5 Sahel. A la veille de ce sommet, le ministre tchadien des affaires étrangères s’est dit préoccupé du peu d’appui au Tchad au regard de l’action du pays dans la lutte contre les mouvements extrémistes au Tchad, dans le bassin du lac Tchad et dans le G5 Sahel. C’est lors des entretiens avec la représentante européenne.

Hier, quatre personnes sont mortes suite à une attaque présumée du groupe  Boko Haram hier à Salia. C’est à environ 25 Kms à l’Ouest de Bol. D’après une source locale, l’attaque est intervenue  vers 8h. Les présumés se sont retirés après l’intervention de forces de l’ordre. Cette information est confirmée par la source sécuritaire.