Nouvelle régionales

La vice-secrétaire générale de l’ONU en visite au Niger

Plusieurs rencontres ont eu lieu lors de son arrivée dans ce pays membre du Bassin du Lac Tchad. Toutes les rencontres se sont faites virtuellement à cause du COVID-19. La vice-secrétaire générale de l’ONU, a tout d’abord rencontré le président de la république. Plusieurs points ont été abordés.

L’une des plus importantes rencontres à noter est celle avec les jeunes leaders et les femmes. Au centre, le progrès et les défis dans la mise en œuvre et la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) au Niger. Elle a donc discuté avec eux des innovations impulsées par les jeunes et l’autonomisation des femmes. La Vice-Secrétaire générale a également discuté des impacts socio-économiques et sur la santé publique de la pandémie de Covid-19 et des problèmes humanitaires et de sécurité.

Ensuite, elle s’est entretenue avec les chefs traditionnels. Il s’agissait de discuter avec eux des sujets de paix et sécurité, des droits humains, de la promotion de l’enregistrement des naissances, des vaccinations et de l’accès universel à l’éducation, en particulier pour les filles, de l’inclusion des femmes et l’élimination des mariages d’enfants. Car l’Organisation des Nations Unies travaille avec eux pour l’amélioration de la situation relative à ces questions au Niger.

La campagne de 16 jours d’activisme commencera le 25 Novembre. La représentante de l’ONU a donc profité de l’occasion que lui offre sa visite pour reconnaitre les efforts fournis par les partenaires qui travaillent aux cotés de l’ONU pour mettre fin aux violences faites aux femmes. Madame Amina J. Mohamed s’est également félicitée des efforts fait par l’équipe pays de l’ONU. Ces agents, travaillent, selon elle chaque jour sur « des initiatives fortes en cours pour répondre et se remettre de crises multiples – sanitaires, conflits, humanitaires, climatiques et socio-économiques – touchant tout le monde, partout ».