Actualités

Troisième forum des gouverneurs du Bassin du Lac Tchad

La troisième édition du Forum des gouverneurs des pays du Bassin du lac Tchad  se poursuit à Yaoundé, Cameroun. Ce mardi, Akinola Olojo, expert à l’Institut d’Etudes de sécurité  a présenté un exposé axé sur le thème : « état de lieu en matière d’engagement et de coopération

civilo-militaire et humanitaire. C’est la coordinatrice humanitaire résidente au Niger, Louis Obeing, qui a modéré les débats.

Des riches échanges ont permis aux participants de faire l’Etat de lieu de l’engagement et de la coopération civilo militaire et humanitaire dans la sous-région. Le commandant de la Force Multinationale Mixte, le major Général Abdul Khalifa Ibrahim a expliqué au cours des échanges que la coordination civilo-militaire avec les autres acteurs humanitaires sur le terrain est importante pour la stabilisation de la région du Bassin du lac Tchad.

 

Le gouverneur de l’Extrême-nord du Cameroun, Midjiyawa Bakari, s’est quant à lui appesanti sur les activités scolaires et sanitaires.

Pour des raisons sécuritaires Dans certaines écoles les maîtres ontdéserté les classes. Les enfants se sont retrouvés abandonnés à eux-mêmes. L’armée assurant la sécurité a eu l’heureuse initiative de les encadrer de les démobiliser pour leur transmettre la connaissance L’organisation de caravane médicale. Ce des médecins qui sillonnent villages et ferricks pour traiter les malades. eux autres thèmes ont été également  été abordés par les participants à savoir les défis en matière de coopération transfrontalière et la réintégration à base communautaire des personnes anciennement associées à Boko Haram.

Rappelons que La troisième édition du Forum des gouverneurs des pays du bassin du Lac Tchad s’est ouverte hier lundi à Yaoundé au Cameroun. Il a réuni tous les gouverneurs affectés par Boko Haram. La rencontre vise à évaluer et analyser la situation politique, civile, sécuritaire et humanitaire dans le bassin du Lac Tchad mais aussi, de tirer parti des réalisions accomplies depuis le Forum de 2019 et le renforcement la coopération régionale et transfrontaliers dans la lutte contre l’insurrection et le terrorisme dans la sous-région. Prévu pour deux jours, ce troisième forum a enregistré plus de 300 participants composés des experts et des gouverneurs venus des pays membres de cette organisation sous régionale. Les points phares des discussions portent sur le dialogue, la coopération et la stabilisation régionale.

%d blogueurs aiment cette page :