Actualités Nouvelles locales

Le ministre de la santé publique indigné par le relâchement dans la lutte contre la covid-19 au Tchad.

 

Le ministre de la santé publique et de la solidarité nationale s’est indigné mardi du nom respect par la population, des mesures sanitaires édictées par les autorités pour lutter contre la covid-19. C’était lors d’une interrogation à l’assemblée nationale par un député. Abdoulaye Sabre Fadoul  a indiqué que dans 99% des cas, le port des masques et la distanciation physique ne sont respectés.

« Il n’y a qu’une seule mosquée à  N’Djamena où  des efforts sont faits pour éviter la propagation de la covid-19 », a  expliqué le ministre de la santé publique et de la solidarité nationale, Dr Abdoulaye Sabre Fadoul.

D’après le ministre, la majorité des fidèles ne porte pas  de masques et n’appliquent pas les mesures de distanciation physique pendant les heures de prière.

Rappelons, qu’hormis  le non-respect des mesures barrières dans les lieux de culte, certains conducteurs d’engins de transport en commun ne respectent pas le nombre de places exigés par les autorités. En effet, les conducteurs de bus prennent au-delà de  huit (8) passagers par trajets. Le lavage des mains à l’eau propre et au savon avant d’entrée dans les institutions étatiques et privée n’est pas également respecté.