Humanitaire Nouvelles locales

Tchad : Le gouvernement et ses partenaires réfléchissent sur les besoins humanitaires

Réunis à la faveur d’un atelier, le gouvernement de la République du Tchad et ses partenaires, ont entamé ce mercredi 20 octobre, des échanges sur les besoins humanitaires du pays pour l’année 2022. L’atelier vise, d’une part, à examiner les résultats des rencontres provinciales afin de retenir les nécessités des besoins humanitaires du pays et d’autre part, à susciter des discussions sur des besoins prioritaires et les zones humanitaires.

Au cours de cet atelier, le gouvernement tchadien et ses partenaires définiront les préoccupations sur lesquelles porter l’attention en 2022. Cette rencontre s’inscrit résolument dans le sillage des engagements du gouvernement de transition, a indiqué le ministre de l’Economie, de la Planification du développement et de la Coopération internationale, Issa Doubragne. ‘‘Prévenir et gérer les changements climatiques, les crises et les catastrophes, améliorer la capacité des ménages et des communautés à la base face aux situations de déficit de production agricole (…) des réponses appropriées et adaptées dans les situations d’urgence qui intègrent (…) la gestion des risques intégrant divers types des risques auxquels font face les producteurs, les ménages et les communautés”. Telles sont les points qui seront au centre des échanges.

Pour la coordinatrice humanitaire, Violette Kakyomya, les défis humanitaire sont de taille au Tchad. ‘‘L’insécurité alimentaire, la malnutrition quasi récurrente sont venues se greffer à de nouvelles formes de crises impliquant de nouveaux paradigmes notamment les conséquences humanitaires liées aux changements climatiques’’.

Durant deux jours, les participants échangeront sur les profils politique et sécuritaire ayant un impact sur la situation humanitaire, les profils socioculturel, démographique et économique, les chocs et impacts de la crise,  les conditions humanitaires et leurs besoins, etc.

%d blogueurs aiment cette page :