Économie Nouvelles locales

Tchad : flambée des prix des céréales sur les marchés de Mao dans le Kanem

Mao, chef-lieu de la province du Kanem, situé à 300 km au nord de la capitale, connaît ces derniers temps une flambée de prix des céréales sur le marché. C’est une information publiée par Alwidha sur son site. Selon ce site d’information, cette situation fait suite à la mauvaise répartition pluviométrique qu’a connue la province. Les céréales sont importées des provinces voisines, à l’exemple de Bol et Gama, à environ 327 km de Mao.

Sur le marché à Mao, le prix d’un sac de mil varie entre 29.000 et 30.000 FCFA, un sac de maïs se vend à 27.000 FCFA, le sac de riz de 50 kg à 24.000 FCFA, les cartons de 24 sachets de spaghettis et macaronis se vendent de 6500 jusqu’a 7000 FCFA. Face à la mauvaise répartition pluviométrique, la situation agricole est jugée inquiétante cette année. Pour la déléguée de l’agriculture, Rasseme Djimassem, “la situation est critique. La campagne de cette année est très mauvaise. La pluie est venue très en retard, les cultures n’ont pas atteint leur cycle ». Le 11 octobre, le gouverneur du Kanem, le général Ousman Brahim Djouma, a fait une descente sur le terrain. “La pluviométrie n’est pas bonne », a-t-il reconnu.

Le gouverneur a demandé au ministère en charge de l’agriculture, d’entreposer une grande quantité de céréales dans l’entrepôt de l’Office national de la sécurité alimentaire (ONASA) pour subvenir aux éventuels besoins de la population du Kanem l’année prochaine. Il faut noter que les céréales sont importées des provinces voisines à l’exemple du Lac, voire de Gama à 327 km de Mao.

%d blogueurs aiment cette page :