Actualités Humanitaire

Difficile condition de vie des déplacés de Folkollom, dans la province du lac Tchad.

La situation socio-économique des déplacés de Folkollom se détériore  du jour au lendemain. Folkollom est une localité située à 20 km à l’ouest de Bagasola, dans la province du lac Tchad.

Quelques déplacés interrogé par Radio Ndarason Internationale ont affirmé manquer de vivres.  Ces derniers ont également relevé des difficultés d’accès aux centres de santé.

Les femmes enceintes sont obligés de se rendre à Bagassola pour accoucher, a confié l’un des déplacés à Radio Ndarason Internationale. D’après ce dernier, les chefs de  ménages qui sont dépourvus de moyens,  ne peuvent que voir leur femme souffrir jusqu’à ce que la femme puisse arriver à terme de la grossesse.

Hormis la précarité économique et le manque d’infrastructures hospitalieres, les déplacés de Folkollom ont expliqué avoir des difficultés à scolariser leurs enfants.

Ils ont déclaré : « Les éléments du groupe Boko-aram nous ont détruits nos habitations. Le sous-préfet nous a amené à Folkollom.  Il a promis plaider en votre faveur auprès des  organisations non gouvernementales.»

Les déplacés ont par ailleurs indiqué avoir eu une assistance du programme alimentaire mondiale(PAM). Ils ont souhaité que le gouvernement et ses partenaires pensent d’avantage  à eux.