Société

Société : Lancement national de la campagne  du « HeForShe » au Tchad.

Le ministère de la femme, de la famille et de la petite enfance a lancé  la campagne mondiale de « HeForShe ». Cette campagne s’inscrit dans le cadre d’un plaidoyer aux hommes à s’engager pour la cause de la femme tchadienne.  C’est le premier ministre de transition, Pahimi Padacket Albert, représentant le Président du conseil militaire de transition, qui a lancé cette campagne.

Tout a commencé par une démonstration de danses traditionnelles, suivie de la présentation d’un sketch de sensibilisation contre les violences faites aux femmes. Selon la régionale de ONU Femme pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Mme Oulimata Sarr, le slogan « HeForShe » qui signifie en français « Lui Pour Elle » est un mouvement qui milite pour que les hommes soutiennent leurs mères, leurs femmes, leurs sœurs et leurs filles.

Ce mouvement vise à améliorer la représentativité des femmes pour une participation égale dans les instances de décision. Pour la ministre de la femme, Amina Priscille Longoh, le HeForShe est avant tout un engagement personnel à faire quelque chose de positif pour les femmes. Promouvoir les droits des femmes, lutter contre les violences faites à l’égard des femmes, envoyer tôt les filles à école et les maintenir le plus longtemps possible sont  quelques uns des  exemples à suivre.

Amina Priscille Longoh exhorte les hommes à aspirer à une société dans laquelle leurs mères, filles et sœurs seront en sécurité et pleinement épanouies, où leurs enfants seront pris en charge et leur éducation assurée.  Le premier ministre de transition, Albert Pahimi Padacket a pour sa part réaffirmé l’engagement du gouvernement à accompagner cette campagne de HeForShe et appelle à la contribution des femmes aux côtés du gouvernement pour une transition apaisée.

 

%d blogueurs aiment cette page :