Actualités Nouvelle régionales

Sécurité : Quatre morts et deux blessés graves lors d’une attaque de présumés Boko Haram a Daboua.

Une attaque de présumés Boko Haram signalée le mercredi 18 octobre 2017 à Daboua à 110 kilomètres à l’ouest de Liwa, près de la frontière tchado- nigérienne.

Selon un témoin de l’évènement, survivant de l’attaque, des éleveurs arabes ont été surpris dans leur zone de pâturage habituelle par un groupe d’une trentaine d’hommes armés. Il s’en est suivi un échange de tirs entre les assaillants et les éleveurs porteurs d’armes à feu. Devant la résistance des éleveurs, les assaillants ont pris fuite, laissant derrière eux quatre morts et deux blessés graves. Selon notre correspondant à Liwa, les blessés graves ont été transférés à Bol pour des soins appropriés.

Interrogé, le directeur de l’hôpital régional de Bol confirme la présence de deux blessés graves venus de Liwa. Selon ce médecin, la vie des survivants de l’attaque des présumés combattants  Boko Haram de Daboua n’est plus en danger.

Les sources sécuritaires de Bol parlent de plusieurs morts du côté des assaillants,  présumés Boko Haram. Elles ne donnent pas de chiffres précis. Difficile de vérifier par les sources indépendantes pour l’instant.

Interrogé, le commandant en second de la Force Multinationale Mixte, FMM, le brigadier général Moussa Mahamat Djoui, a déclaré ne pas être au courant de la situation.  Je ne suis pas au courant de cette percée de Boko Haram à l’intérieur du territoire tchadien, a-t-il ajouté.  Selon le numéro deux de la force multinationale mixte, la situation militaire dans le lac est plutôt réconfortante, la FMM se trouve en phase de sécurisation totale du lac.

La rédaction de Dandal Kura Radio Internationale, N’Djamena.

%d blogueurs aiment cette page :