Non classifié(e)

Sécurité   : 700 civils ont fuit un village au Lac-Tchad  après l’attaque présumée de Boko Haram du 31 juillet dernier

Environ 200 ménages ont fui la semaine dernière  le village de de TENANA, localité située à environ vingt kilomètres à l’Est de Kaiga,  au  Lac, a informé hier l’Organisation Internationale des Migrations (OIM) dans son outil de suivi d’urgence. L’OIM soutient que,  ce mouvement de population “important et soudain” fait suite à une présumée  attaque  de Boko haram  survenue le 31 juillet  dernier.

L’Organisation Internationale des Migrations  a relevé dans son rapport que,  les civils et les  déplacés ont quitté le village de TENANA à pieds ou à dos d’animaux. OIM souligne que ces personnes ont besoin de moyens de subsistance d’urgence, notamment de l’eau potable, de la nourriture, une protection et des abris.

Selon l’OIM, ce mouvement fait suite à   une attaque présumée de Boko Haram  le vendredi dernier qui a fait au moins 10 morts  dont huit hommes et deux femmes dans  le  village de  TENANA .Sept autres civils ont été enlevés tandis que le village a été pillé et incendié.

L’insécurité et la violence dans la province du Lac, depuis le début de l’année, ont entraîné le déplacement de près de 60.000 personnes supplémentaires et les besoins humanitaires continuent de croître, d’après l’OIM. 236.000 personnes sont déplacées à l’intérieur du pays dans la province du Lac contre 169.000 à la fin de 2019, soutient ladite organisation.

@ Moussa Mahamat Seid