Actualités Nouvelles locales

Processus électoral : la cour suprême publie la liste des candidats retenus

une urne

Ce mercredi 3 mars, la cour suprême a publié la liste des candidats retenus pour la présidentielle du 11 avril prochain. Dix candidats y figurent.

1-Idriss Deby Itno

2- Romdoumgar Nialbe Felix

3- Saleh Kebzabo

4- Pahimi Padacket Albert

5- Madjitoloum Yombombe Theophile

6- Bongoro Bedaou ne Theophile

7- Lydie Beassoumda

8- Ngarledji Kodji Yorongar Le Moiban

9- Alladoum Baltazar Djarma

10- Brice Guedmbaye Mbaimon

Sans surprise, les candidats de l’opposition qui ont fait l’actualité ces derniers jours sont écartés. Le premier, Yaya Dillo, qui avait été investi par un regroupement. Les raisons avancées par la cour suprême sont le fait que son regroupement n’est pas reconnu par le ministère de l’Administration du territoire et que son acte de naissance n’est pas conforme. Mais la raison la plus évoquée dans l’opinion publique est le fait que le pouvoir n’accepte pas une rivalité venant de sa propre famille.

Le second est Masra Succès, il ne respecterait pas la condition d’âge qui est de 40 ans et aurait lui aussi un acte de naissance non conforme. Les cinq autres candidatures ont été rejetées à cause de défauts constatés sur leurs dossiers de présentation.

Des candidats confirment leurs retraits et s’indignent de la decision de la cour suprême

Beaucoup d’autres candidats ont eux aussi déclaré leur intention de retirer leurs candidatures. Ngarlejy Yorongar et Saleh Kebzabo avaient déjà déclaré verbalement leurs intentions. Le premier  à travers sa page Facebook et le second que nous avons joint, a en plus d’une déclaration verbale, déjà engagé des procédures de retrait. Dans la conversation que nous avons eue au téléphone ce mercredi 3 mars, après la proclamation des listes par la cour suprême, Saleh Kebzabo, s’est dit surpris. Un de ses émissaires était allé aux environs de 14h à la cour suprême avec sa lettre de retrait qu’il aurait remise à la secrétaire, qui l’aurait aussitôt transmise au président. Malgré ceci, le nom de Kebzabo a été publié dans la liste des candidats retenus. « Mon nom sur la liste est donc nul. C’est une forfaiture de la Cour car je n’entends pas prendre part à cette mascarade électorale et ma position est sans équivoque. »

Me Théophile Bongoro, candidat de l’Alliance Victoire, ne serait plus partant pour les élections, après l’adoption d’une résolution à l’unanimité pour le retrait.

A l’heure où nous parlons, quelques candidats ne se sont toujours pas exprimés. Il s’agit du chef de file de l’opposition, Romadoungar Nialbé Félix, du fédéraliste Brice Mbaimon, de l’ancien Premier ministre Pahimi Padacket Albert et de la première femme candidate à une élection présidentielle, l’ancienne ministre, Lydie Beassemda. Sans oublier l’entrepreneur Alladoum Baltazar.

La principale question qui préoccupe l’opinion publique est de savoir comment il a été possible que la cour suprême arrête la liste avant la date prévue par la CNI qui est le 9 Mars.

 

%d blogueurs aiment cette page :