Actualités Nouvelles locales

Présidentielle au Tchad : Brice Mbaïmon Guedmbaye revient dans le processus

C’est le 12 mars dernier que le candidat Brice Mbaïmon Guedmbaye, candidat de l’Alliance républicaine pour le changement démocratique (Arc démocratique) avait suspendu sa participation à la campagne électorale. Il exigeait des garanties d’une élection apaisée et crédible.

Lors de la conférence de presse qu’il a animée ce dimanche 21 mars, il a annoncé son retour dans le processus électoral et cela après neuf jours de suspension. Ce retour se justifie par le fait que des discussions ont eu lieu avec la Commission electorale nationale indépendante(CENI), dont il se dit  partiellement satisfait.

Le candidat Brice Mabaimon Guedmbaye avait trois revendications avant la suspension de sa candidature. Parmi ces revendications, la clarification du flou qui entoure l’édition des documents électoraux, et notamment la machine de production des cartes d’électeurs. Brice Mbaïmon Guedmbaye indique que pendant les discussions, le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a parlé des changements. L’impression des cartes se fera en France, la cartographie électorale sera corrigée et des équipes sont à pied d’œuvre pour rectifier les erreurs avant l’affichage des listes électorales devant les bureaux de vote.

En ce qui concerne la crédibilité du processus, le candidat informe aussi que les choses ont changé car un décret prévoit de remplacer deux membres de la CENI.

Brice Mbaimon Guedmbaye a-t-il reçu une subvention pour la campagne ? Le candidat affirme en reponse que ce sont les partis éligibles qui ont bénéficié de cette subvention. Car, avant de bénéficier de la subvention, une lettre doit être adressée à la Cour suprême. Des arriérés de 2018 ont donc été payés à des partis éligibles, mais pas aux candidats.

 

%d blogueurs aiment cette page :