Actualité santé

Plus de 72 000 personnes meurent chaque année du cancer de seins au Nigeria

Plus de soixante-douze mille personnes malades du cancer du sein meurent chaque année au Nigeria, a affirmé jeudi le directeur de l’hôpital spécialisées du Nigeria. C’est à l’occasion de la pause  de la première pierre du centre de cancérologie de Kano, la capitale de l’Etat du même nom.

Selon lui, le  Nigeria a le taux de prévalence le plus élevé de malades de  cancer du sein en Afrique de l’Ouest. Dr Kaya Madhi Gazali a rappelé par ailleurs que ces victimes figurent parmi les cent-milles victimes déjà enregistrées dans le pays.

Interrogé par Radio Ndrason Internationale, Dr Kaya Madhi Gazali a déclaré que le cancer est souvent causé par des aliments toxiques. Dr Kaka Madhi Gazali a exhorté les habitants à se rendre dans un centre de santé pour faire des examens. Il a rappelé que le dépistage précoce de la maladie permet aux patients d’être suivi et traités très tôt.

Selon un rapport de l’observatoire mondial du cancer datant de 2018, le cancer du sein est l’une des principales causes de mortalité des femmes nigérianes. D’après le rapport, le cancer du sein est la forme la plus prévalent des cancers au Nigeria, comptant pour 22,7% de tous les nouveaux cancers en 2018, et affectant 37% des femmes.

Le rapport a souligné que les raisons qui expliquent la hausse des cas de cancer au Nigeria ainsi que les piètres résultats des traitements sont variées. L’observatoire parle d’une exposition accrue aux facteurs de risques de cancers.