Actualité sécurité

23 militaires  nigérians tués dans une attaques de présumés djihadistes au nord-est du Nigeria.

Bomb smoke background,Smoke caused by explosions.

Vingt-trois militaires nigérians ont été tuées  le mardi 07 juillet  2020 dans une attaque de présumés djihadistes au nord-est du Nigeria.

D’après des sources sécuritaires citées mercredi par l’Agence France Presse(AFP), les soldats sont tombés dans une embuscade tendue par des présumés éléments djihadistes à une quarantaine de km de Maiduguri, capitale de l’Etat de Bornou, au nord-est du Nigeria.

Rappelons que le 13 juin dernier, des éléments djihadistes appartenant à la branche Etat islamique en Afrique de l’Ouest(ISWAP) ont tué trente-huit personnes  dans un village isolé de Monguno, à Bornu, au nord-est du Nigeria, selon des sources locales citées par l’Agence France Presse (AFP). L’attaque a été dénoncée par l’organisation des Nations-Unies. Une attaque qui, selon elle, a fait de nombreux victimes civils, dont une fillette de quatre(4) ans.