Nouvelle régionales

Niger : entre inondations, embuscades des insurgés et retour des déplacés dans leurs zones

De grosses pluies frappent certaines régions du pays depuis le début du mois de juin. Les régions les plus touchées sont Maradi, Agadez et Niamey, la capitale du pays. Selon le bilan de la protection civile nigérienne, on décompte au moins 35 personnes mortes, noyées ou tuées a cause de maisons qui se sont effondrées.

Certes, les 35 morts que l’on a enregistrés jusque-là, n’égalent pas les 73 morts de l’année dernière et les deux millions de personnes au secours desquels les humanitaires ont volés. Mais ceci semble être un mauvais signe car la saison des pluies est encore loin de s’achever. Dans son bilan, la Protection civile nigérienne parle de 2 500 logements détruits et de plus de 700 têtes de bétails qui ont péri.

Les inondations ne sont pas les seuls problèmes auxquels font face les Nigériens en ce moment. Ce weekend, plusieurs militaires nigériens sont tombés dans deux embuscades  tendues par des hommes armés. Les militaires en mission de ravitaillement pour le poste avancé de Boni, dans la zone de Torodi, sont tombés dans une embuscade tendue par des hommes armés non identifiés. 18 d’entre eux sont décédés, 7 sont blessés et 6 portés disparus.

Cette embuscade intervient dans un contexte d’opération de retour des populations qui avaient fui les attaques dans leurs zones d’origines. L’opération a commencé depuis le 20 juin dernier. Ce weekend, on dénombrait 26 000 déplacés qui ont regagnés leurs villages à Diffa dans des zones qu’elles avaient fui depuis 2015. Vingt-deux villages, qui avaient été vidés sont concernés par cette opération de retour. D’autres retours de déplacés sont prévus d’ici la fin de l’année.

%d blogueurs aiment cette page :